Vers des douches plus écologiques et intelligentes

A l'ère des smartphones, des robots et de l'intelligence artificielle : la douche s'y met aussi ! Certains consommateurs  recherchent le compromis idéal entre plaisir et économies d'énergie. Comme la technologie évolue avec l'humanité, parfois de façon concordante en divers points du globe, plusieurs ingénieurs ont mis au point des systèmes plus ou moins comparables. Par exemple, celui de la « douche infinie », qui recycle l'eau en temps réel. Différents modèles dont le Finlandais ShowerLoop (en open source) ou le Suédois OrbSys sont déjà disponibles à la commande. Au lieu de consommer, disons 60 litres pour une douche, vous n'en consommerez que 10, soit une belle économie substantielle ! 10 litres qui sont automatiquement retraités, passant à travers une série de filtres, et réinjectés dans le circuit, avant de finir leur course dans les canalisations habituelles.

D'autres inventions se veulent plus pédagogiques. Hydrao est un modèle de douche intelligente avec un pommeau qui s'éclaire de différentes couleurs en fonction de votre consommation. Ici, on joue sur la prise de conscience avec un côté ludique. L'eau ne s'arrête pas de couler quand vous atteignez le maximum fixé. Mais vous savez où vous en êtes de votre consommation et agissez en fonction. On se rapproche donc peu à peu de ce que sera un jour une douche à votre image.

 


 

Un plaisir rarement boudé

Une autre proposition nous vient des Etats-Unis et semble relever de la science-fiction… Le pommeau de douche Nebia prétend « atomiser » les gouttes d'eau. Des buses, inspirées par l'industrie aéronautique, viennent "casser" les jets classiques d'une douche et provoquent la sortie d'un nuage de gouttelettes d'eau. Vous avez la sensation d'être aspergé par de très fines gouttelettes, tout en économisant jusqu'à 70% d'eau, selon son inventeur.

 

Sans aller jusque-là, les produits actuellement disponibles sur le marché proposent déjà une approche écologique. Exemple : Hansgrohe avec son modèle de douchette Marin Eco. Grâce à une fonction limiteur de débit et des buses spéciales, celle-ci permet de réduire la consommation d'eau, jusqu'à 50% assure le fabricant. Mais c'est surtout le recours à l'effet Venturi qui permet cette prouesse. Le principe ? Une arrivée d'air qui ajoute de l'oxygène à votre eau « pour un jet moussant et dynamique ». Reste à voir dans quelle mesure le plaisir est au rendez-vous.