Guide et astuces pour la rénovation de son canapé mousse en 5 étapes

Le canapé constitue une pièce importante de notre mobilier. Sa durée de vie peut varier de 2 à 10 ans selon sa qualité et l’usage qu’on en  fait. Lorsque celui-ci devient trop affaissé, il faut le remplacer ou en changer la mousse. La rénovation d’un canapé est généralement plus économique qu’un rachat. Pour cela, il suffit d’acheter de la découpe de mousse sur mesure.

1 : Quelle densité de mousse choisir ?

Comme pour le choix d’un matelas, il est primordial de porter une attention particulière à la densité des mousses avant de faire son choix. La première chose à savoir est que la densité n’a pas de lien avec la fermeté. En effet, une mousse peut être très dense et très souple à la fois. Ce paradoxe induit souvent les particuliers à l’erreur.

Pour ne pas se tromper, il faut définir les critères de son projet de rénovation de canapé : quel est le budget dédié ? A quelle fréquence sera utilisé le canapé ? Quelles sont les morphologies des personnes qui vont l’occuper ?

La densité est le reflet de la qualité. Plus elle sera élevée, plus la durée de vie du produit sera importante. La mousse sera aussi plus couteuse. Dans le cas où le canapé est utilisé régulièrement et notamment par des personnes corpulentes, il faudra privilégier les mousses aux densités élevées (> 30 kg/m3). L’achat de mousse pour canapé le plus fréquent se fait pour de la 35 kg/m3.

 2 : Quel confort choisir ?

Le choix du confort dépend des préférences de chacun, des morphologies ainsi que de l’épaisseur de l’assise.

Pour des personnes avec un gabarit important, des mousses très fermes assureront un bon maintien. Pour celles et ceux ayant un poids standard, le choix de la fermeté dépendra principalement des préférences. Sachant que les mousses mi-fermes apportent un bon compromis entre maintien et accueil cocooning.  Attention toutefois si la mousse de votre canapé est peu épaisse et fait moins de 10 cm, la seule option sera de prendre une mousse ferme. Dans le cas contraire, le maintien ne sera pas suffisant pour un adulte.

Pour conclure, le choix de la mousse dépend du budget, de la fréquence d’utilisation, de la morphologie et enfin des préférences de confort de chacun.

Vous pouvez également suivre les conseils d’experts sur une vidéo concernant la mousse pour canapé.

3 : Les dossiers de canapé

Lorsque vous choisissez de vous lancer dans la rénovation d’un canapé, les dossiers du canapé sont à prendre en compte. Ceux-ci s’usent généralement moins vite étant donné que la pression exercée dessus est moins importante qu’au niveau des assises. Si toutefois ceux-ci doivent être remplacés, il est préférable de prendre une mousse plus souple que l’assise. Les dossiers doivent en effet être plus moelleux pour un accueil confortable. Il n’est pas nécessaire de prendre une mousse de densité aussi élevée que pour les assises. Vous pouvez ainsi opter pour une mousse de densité allant de 25 à 30 kg/m3.

4 : La housse sur-mesure

Dans la majorité des cas, les housses des coussins de canapé sont encore en bon état tandis que les mousses se sont affaissées. Il suffit alors de les découdre ou de les dé-zipper pour remplacer l’intérieur avant de les replacer. Si les housses du canapé sont abîmées, il est possible de les remplacer à condition de maîtriser les bases de la couture ou de faire appel à un tapissier. Le nouveau tissu doit être dédié à l’ameublement. Celui-ci se caractérise par un grammage plus élevé qu’un tissu utilisé pour les vêtements.

5 : L’entretien

Après avoir remplacé les différents éléments du canapé, il faut conserver une bonne hygiène de l’ensemble pour garantir une durée de vie optimale du produit. Un nettoyage systématique de la poussière, des poils d’animaux et des restes d’aliment doit être réalisé régulièrement. Attention, selon la matière, les produits de nettoyage à utiliser varient.

Après avoir suivi toutes ces étapes, votre nouveau canapé est prêt à être utilisé ! Avant de jeter votre mobilier, il faut ainsi considérer sa rénovation. Cette option est souvent la moins onéreuse.