ISONAT COTONWOOL : isolant en textile recyclé pour combles perdus

 

Issu des chutes de l'industrie textile, Isonat Cotonwool a été certifié Acermi jusqu'à un R de 12 m².K/W. Actuellement, cet isolant à souffler est le seul produit bio-sourcé du marché à proposer des valeurs certifiées au-delà du niveau Bepos (Bâtiment à énergie positive) imposé par la RT 2012. L'isolation des combles perdus est stratégique puisqu'ils représentent à eux seuls jusqu'à 25 % des déperditions énergétiques. C'est la raison pour laquelle le niveau Bepos impose un niveau de 10 m².K/W en combles perdus, deux fois supérieur à celui des murs et des sols (5 m².K/W). Isonat affirme ainsi une position de référent sur le marché des isolants bio-sourcés avec des produits techniques et certifiés qui atteignent les plus hauts référentiels.

 

Un compromis entre poids et performance

Isonat Cotonwool dispose d'un excellent rapport poids/performance et d'une masse volumique de seulement 10 à 15 kg/m3. La quantité d'isolant à souffler est jusqu'à 3 fois moins importante que pour les produits concurrents. En résulte un haut niveau de performance thermique, qui ne surcharge pas les structures, en conformité avec le DTU 25.41. Le textile recyclé dispose d'autres avantages, il est hygrorégulateur et capte l'humidité ambiante sans perdre en performances. Il est également insensible aux moisissures et garantit une intégrité thermique longue durée.

Isonat Cotonwool dispose des garanties essentielles à destination des professionnels et des particuliers : des performances certifiées par l'Acermi et une mise en oeuvre encadrée par un Avis Technique du CSTB.

 

Niveau Bepos, l'excellence de la performance énergétique

Initié en février 2013 par l'association Effinergie, le Bepos est l'équivalent pour la RT 2012, du BBC de la RT 2005, soit l'excellence d'aujourd'hui et la norme d'après-demain. Un bâtiment à énergie positive produit plus d'énergie (électricité, chaleur) qu'il n'en consomme pour son fonctionnement. Le caractère excédentaire en énergie (« positif ») est permis par des équipements, principes constructifs et bioclimatiques, mais aussi par le comportement des usagers (gestion efficiente des usages, des consommations de l'électroménager et de l'informatique, de la mobilité…).

 

Crédit photos : Isonat

 

Publié par M.S.