Aménager ses combles : 4 questions à se poser

Un peu à l’étroit dans votre maison vous vous êtes orienté vers l’aménagement des combles pour gagner les précieux mètres carrés qu’il vous manque. Un choix vers lequel se tournent de nombreux français en quête d’espace en plus. Mais quelles sont les questions à se poser avant de se lancer dans ce projet d’agrandissement de l’habitat ?

Pour vous guider à travers les différentes problématiques susceptibles d’intervenir lors d’un projet d’aménagement des combles, RHP Combles, entreprise experte de la transformation des combles perdus, se propose d’aborder les 4 points majeurs d’un tel chantier.

Déterminer si vos combles sont aménageables ou non

La première question qui doit trouver réponse avant d’entamer les démarches auprès des professionnels est de savoir à quel type de combles vous êtes confrontés . S’agit-il de combles aménageables ou de combles dits perdus ?

On distingue généralement 3 grandes familles de combles. Le première catégorie est sûrement la plus pratique puisqu’il s’agit des combles dits aménageables. Ceux-ci sont caractérisés par un grand volume sous toiture laissé libre et dans lequel il est possible de circuler aisément. Ce cas de figure peut se présenter aussi bien dans le cas d’une charpente industrielles à fermettes aménageables que dans le cas d’une charpente traditionnelle possédant des entraits retroussés, des jambes de force et/ou des blochets. Dans de telles configurations il reste indispensable de vérifier la sections des entraits bas et solives pour s’assurer qu’ils pourront supporter la charge des futurs pièces de vie.

La seconde famille de combles est celle des combles dits perdus. On les rencontre généralement dans les charpentes industrielles en bois ou en acier. Caractérisées par des fermettes formant des W sur l’ensemble du comble, ces charpentes américaines sont appelées à combles perdus.

En effet, cette triangulation, même composée de bois de faibles sections, joue un rôle majeur dans le maintien de la toiture. Avant de procéder à l’aménagement de tels combles perdus et de les rendre habitables, il est nécessaire de procéder préalablement à une transformation de charpente afin de déplacer les efforts exercés par la toiture.

La hauteur sous comble dont je dispose est-elle suffisante ?

Enfin, la troisième catégorie de combles existante est une fois encore dite à combles perdus. Cette fois-ci non pas par la configuration de la charpente mais par ses dimensions. Si la hauteur de la charpente en son point le plus haut (au faîtage) est inférieure à 2 mètres, l’aménagement des combles sera une opération peu ou pas du tout intéressante. En effet, une fois l’isolation en place ainsi que le solivage accueillant le futur plancher, la hauteur récupérée et la surface exploitable ne permettent pas de circuler confortablement sous les pentes de son toit.

Toutefois réalisable pour utiliser son comble comme espace de stockage ou pièce d’appoint, l’aménagement de combles de faible hauteur doit être réalisé en ayant pleinement conscience des surfaces récupérées. Il existe cependant une solution plus radicale consistant à rehausser la toiture et/ou modifier la pente de toit. Ce type d’opération, bien plus lourd qu’un simple aménagement des combles, est aussi plus onéreux.

Quelles sont les démarches administratives à effectuer ?

Un autre point clé d’un projet d’aménagement de combles concerne les différentes démarches administratives à entreprendre. Ici encore, les différents types de combles jouent dans la balance et déterminent les différentes autorisations à obtenir.

Dans le cas d’un aménagement des combles perdus et donc d’une modification de charpente, il faut retenir la nature des travaux. A savoir la création d’une nouvelle surface de plancher. C ’est en effet le nombre de mètres carrés créés qui va déterminer si une déclaration préalable des travaux suffit ou si une demande de permis de construire est nécessaire pour effectuer vos travaux en toute légalité.

Face aux exigences de plus en plus en strictes des communes (et des organismes tels que les Bâtiments de France pour certaines zones protégées) quant aux pièces et documents à fournir pour obtenir son permis de construire ou son autorisation de travaux, RHP Combles accompagnent tous ses clients tout au long de ses démarches. Ainsi, le délai d’obtention des autorisations est réduit à son minimum.

Si la surface créée est comprise entre 5 et 40 mètres carrés de surface de plancher supplémentaires ou si la surface est déjà existante, une simple déclaration préalable de travaux suffit.

Attention toutefois, si la surface totale de l’habitation après travaux excède les 150m2, l’obtention d’un permis de construire ainsi que l’aval d’un architecte sont dorénavant obligatoires. Et ce, même si la surface de plancher créée est inférieurs à 40 m2.

De quelles aides puis-je bénéficier pour financer mon projet d’aménagement des combles ?

La rénovation de l’habitat et tout particulièrement la rénovation et l’amélioration des performances énergétiques de son foyer et encouragé par l’Etat. Pouvant prendre différentes formes et soumises à différents critères, les aides gouvernementales sont susceptibles de participer à votre projet d’aménagement des combles.

L’aide la plus conséquente et sûrement la plus célèbre est le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) . Grâce à cette mesure, les propriétaires de maisons ou d’appartements dont la construction est achevée depuis plus de 2 ans peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt jusqu’à 30% sur leurs dépenses de rénovation énergétique. Un “coup de pouce” qui ne s’applique cependant qu’aux différentes postes d’isolation de votre projet d’aménagement de combles.

Viennent ensuite les prêts à taux bonifiés tels que l’eco prêt à taux zéro. Soumis à des critères d’attribution très stricts et plafonné à 30.000 €, l’é co-PTZ ne concerne que les travaux visant à améliorer l’isolation thermique de la maison. Dans un projet d’aménagement de combles seuls sont concernés :

●  les travaux d’isolation thermique des toitures,

●  les travaux d’isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur,

●  les travaux d’isolation thermique des parois vitrées et portes donnant sur l’extérieur,

De plus, ces postes doivent impérativement être réalisés par une entreprise bénéficiant d’un signe de qualité Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Enfin, la prime énergie, Appelée également Certificats d’Economies d’Energie, CEE ou encore C2E, la prime énergie est une aide délivrée par l’Etat visant à financer une partie des frais engendrés pour des travaux de rénovation énergétiques. Ces contreparties peuvent prendre différentes formes telles que des chèques cadeau, des avoirs et parfois un chèque bancaire.

Un guide pour tout savoir sur l’aménagement de combles perdus

Se lancer dans un projet d’aménagement des combles nécessite réflexion. Un tel projet s’étudie et demande l’expertise d’un professionnel. Mais par où commencer ? RHP Combles propose de télécharger gratuitement son guide de l’aménagement des combles perdus pour vous aiguiller à travers toutes les étapes d’un aménagement de combles.

Enregistrer