Récupérer l’eau de pluie pour alimenter la piscine et sa maison

Un chantier de récupération d'eau de pluie

 

L'aspect intéressant de ce chantier est qu'il intègre quatre cuves de récupération des eaux de pluie qui permettent d’alimenter la piscine et la maison en eau. Côté jardin, l'eau recueillie puis traitée permet de remplir la piscine pendant la belle saison, d'arroser le jardin et le potager, mais aussi de nettoyer la voiture. Dans la maison, elle sert au fonctionnement des toilettes et au lave-linge.

Placées à une extrémité de la piscine les unes à côté des autres, les quatre cuves enterrées seront dissimulées sous une terrasse en bois, à l'issue du chantier.

 

 

Une autonomie de 21 jours en période sèche

 

En amont de la construction des cuves de béton, un calcul a tenu compte de plusieurs paramètres tels que la pluviométrie de la région et la surface des toitures (250 m²). Le résultat a permis de déterminer que 20 000 litres étaient nécessaires pour permettre 21 jours d'autonomie, c'est à dire sans pluie. Chacune ayant une capacité de 5 000 litres, il en a donc été prévu quatre. Ce type de chantier dure généralement une journée. Dans le cas de celui-ci, il a pris 2 jours et le prix des 4 cuves et leur installation a coûté 2 200€, pose et mise en service comprises, du fait de l'éloignement de l'entreprise qui a pris en charge cette réalisation.

 

 

L'eau de pluie et le traitement par les filtres

 

De la gouttière à la sortie des quatre cuves, l'eau de pluie subit toute une série de filtrage. Lorsqu'il pleut, la grille qui est installée sur la gouttière retient les feuilles. L'eau pluviale parvient ensuite à la première cuve. Celle-ci est équipée d'un filtre destiné à retenir les petites impuretés. Ce filtre est facilement accessible et peut être nettoyé à l'eau. L'eau qui est récupérée est guidée de façon à circuler d'une cuve à l'autre. Chacune est équipée d'un filtre anti-remous qui fait en sorte que les impuretés restent au fond.

 

 

La gestion et le traitement de l'eau destinée à la maison

 

A la sortie de la quatrième et dernière cuve, un tuyau amène une partie de l'eau dans la maison pour alimenter les toilettes et le lave-linge, jusqu'à « un gestionnaire ». Le rôle de celui-ci est triple :

– il aspire l'eau traitée par les cuves vers la maison,

– il régule le débit et la pression de l'eau utilisée dans la maison en fonction du niveau de remplissage des cuves,

– il refoule les eaux usées.

Protégé par un châssis en acier galvanisé et son capot, il peut être fixé au mur ou installé au sol, dans un lieu abrité du gel, dans le garage ou la cave par exemple. Son système d'aspiration permet une distance maximum de 12 mètres entre lui et la 4e cuve. Si les cuves sont vides, l’approvisionnement en eau se fait de manière classique. Il fonctionne silencieusement grâce à la présence de tubes en inox tressé qui limitent les vibrations et facilitent le passage de l'eau vers les tuyaux rigides en cuivre qui alimentent la maison. L’eau subit en effet un traitement spécifique mais celle-ci n’est pas potable pour autant.

 

 

L’eau de pluie et la piscine

 

L'eau destinée à la piscine ne passe pas par le gestionnaire comme pour l’eau destinée à alimenter la maison. Elle reçoit un traitement classique, avec du chlore. Le reste des eaux pluviales est divisé entre l'arrosage du jardin, du potager et le nettoyage de la voiture. Chaque cuve a une trappe de 60cm de diamètre sur sa partie haute, ce qui permet leur nettoyage tous les 4 ou 5 ans.

 

 

En savoir plus

 

L’entreprise Eaurizon est spécialisée dans la récupération des eaux de pluie

www.eaurizon-sarl.com

Cuves CAPTECO® en béton et Kit gestionnaire de Bonna Sabla

Hauteur : 550 mm – Largeur : 550 mm – Profondeur : 320 mm – Poids : 25 kg

 

Marie-Caroline Loriquet, 18/11/11

 

Lire aussi La gestion durable de l'eau