Une allée de jardin en graviers sans entretien, stable et ultra-résistante

Si le gravier reste l’un des revêtements les plus esthétiques, pratiques et économiques, sa propension à s’enfoncer dans la terre et à se répartir sur le gazon au fur et à mesure des passages, la pousse des mauvaises herbes, poussent certains particuliers à choisir un revêtement à base de goudron et d’ autres à ne rien poser du tout.

 

Avec ce procédé, une plaque alvéolaire en polypropylène assure la stabilité du gravier. Sous celle-ci  est posé un fond drainant composé d’un geotextile, pour le drainage des eaux de pluie et éviter la pousse de mauvaises herbes.

 

 

Les plaques alvéolaires sont disposées librement sur la surface empierrée (délimitée à l’aide d’une bordure), avant d’être remplies de gravier et fortement compactées. Ce procédé est respectueux de l’environnement puisque 100% recyclable, prévient l’apparition de mauvaises herbes et limite donc fortement l’utilisation d’herbicides et de produits polluants.

 

Autre avantage : la résistance de ce procédé, Alvéostar®, qui supporte 300T/m² résiste au passage d’un… camion ! Grâce aux nids d’abeille qui renforcent sa structure, motos, voitures et talons aiguilles peuvent circuler sur le revêtement sans créer d’ornières ou d’amas.

 

Inaltérable et sans entretien

A savoir, le gravier est pratiquement inaltérable dans le temps. Ce revêtement ne nécessite aucun entretien puisque le drainage des eaux de pluie évite toute apparition de flaque ou de mousse qui pourrait rendre le sol glissant.

 

Facile à poser et utilisable immédiatement

Sur un terrain ayant été soigneusement décaissé, empierré, compacté et délimité à l’aide d’une bordure, ce revêtement, proposé avec divers coloris de graviers, se pose avec la plus grande facilité :

 

· Les plaques alvéolaires sont tout d’abord placées sur le sol afin de pouvoir repérer au crayon le tracé des coupes à prévoir pour une pose bord à bord.

· Une fois coupées aux dimensions à l’aide d’une simple scie circulaire, les plaques sont posées bord à bord, en prenant soin de glisser les débords du fond en géotextile sous les plaques adjacentes. En cas de fort dénivelé, les plaques sont fixées les unes aux autres, au fur et à mesure de leur pose.

· Le gravier anguleux, de granulométrie 6/10, est alors posé dans les alvéoles avant d’être étalé à l’aide d’un balai ou d’un racloir.

· Avec une plaque vibrante ou un rouleau compacteur, le gravier dont l’épaisseur dépasse les alvéoles de 2cm, est ensuite tassé, puis arrosé.

· Si nécessaire, une 2ème couche de gravier est étalée et damée pour recouvrir intégralement les alvéoles qui ne doivent pas être visibles.

Bon à savoir : Le sol est circulable immédiatement après la pose.

 

Combien ça coûte ?

En fonction des contraintes liées à la préparation du terrain, il faut prévoir un budget compris entre 30 et 75€ HT/m² fourniture et mise en œuvre incluses.

 


En savoir plus

 

Plus d’information sur Alvéostar® sur : www.daniel-moquet.com


M.D, le 03/10/12