Les conseils pour la pose de dalles ou pavés sur sable

 

Retrouvez ci-dessous les conseils de pose détaillés des dalles et pavés dont la pose préconisée est sur sable.

 

 

Étape 1 – Une sous-fondation pour garantir l’assise

Afin d’éviter des affaissements, la pose doit s’effectuer sur une assise stable, égalisée et drainante. A moins de disposer d’une assise stable (type roche ou dalle en béton), il est nécessaire de prévoir une sous-fondation en gravillons sous la fondation en sable. Cette couche permettra d’offrir une meilleure stabilité à la future terrasse. Elle jouera également un rôle drainant, ce qui permettra d’éviter l’accumulation d’eau qui pourrait endommager la structure de la fondation, notamment en cas de gel. Elle devra être compactée à la plaque vibrante tous les 20 cm, afin d’éviter la formation de ponts qui entraîneraient des affaissements au fil du temps.

 

Étape 2 – Des rives pour bloquer les dalles

Avant de réaliser la fondation, on installera des rives afin d’empêcher le glissement latéral des dalles et l’affaissement de la fondation ou de la couche de pose. Il est possible de les confectionner à l’aide de bordurettes.

 

Étape 3 – Une fondation épaisse et drainante

Afin que le sable de la fondation ne s’écoule dans la sous-fondation, on disposera d’abord entre les deux couches d’une nappe géotextile, d’une nappe drainante ou d’un voile non tissé. On peut ensuite répandre du sable de rivière pur lavé sur une épaisseur d’au moins 10 centimètres, en répandant le mélange le plus uniformément possible sur toute la surface pour faciliter l’arasage. Après avoir tassé cette couche tous les 20 cm, on rajoutera une surépaisseur de 15 % qu’on compactera à nouveau, pour éviter que la couche de pose ne s’y écoule ou que des affaissements ne se produisent.

La partie supérieure de la fondation déterminera la forme de la surface finie. Elle devra toujours être inclinée, avec une pente d’1 à 2 cm par mètre vers le jardin. Par ailleurs, la terrasse devra se situer quelques centimètres plus hauts que les parterres du jardin, pour éviter que l’eau souillée ne s’écoule vers les dalles.

 

Étape 4 – Un lit de sable pour la pose

Une fois la fondation achevée, on procédera au placement d’un lit de pose de 3 à 5  cm d’épaisseur qui sera de la même composition que la fondation, mais non damé. Il importe que le lit de pose ait la même épaisseur partout, afin qu’ultérieurement le compactage sous la dalle complète soit identique.

On placera le lit de pose en partant de la façade, sur une largeur de 1,5 dalle et sur la longueur de toute la terrasse. Pour lisser sa surface, on tirera une règle sur deux guides de niveau. Le lit de pose ne devra pas être compacté avant d’y poser des dalles ou des pavés.

 

Lit de pose et pose

 

Étape 5 – La pose des dalles ou des pavés

Pour aligner parfaitement la première rangée de dalles, on utilisera de préférence un cordeau. Pour une allée en pavés étroite, on peut se contenter d’une grande règle. On posera contre la façade la dalle la plus à gauche et celle la plus à droite à la bonne hauteur. On tendra ensuite une corde sur la largeur de ces dalles parallèlement à la façade. On pourra ainsi poser la première rangée de dalles au même niveau. Pour les rangées suivantes, on répétera la même opération.

Dans le même temps, on martela avec un maillet en caoutchouc les dalles ou les pavés afin de compacter le lit de pose. Afin de ne pas laisser de traces, on utilisera un maillet de couleur blanche pour les dalles claires et de couleur noire pour les dalles foncées. Dernier point à prendre en compte : il faudra prévoir un espace suffisant entre chaque dalle ou pavé pour poser des joints d’au moins 5 mm pour des dalles et de 2 à 4 mm pour des pavés ou des distanceurs, c-à-d des petits bourrelets en béton.

 

 

Le conseil du paysagiste:
« Si le dallage que vous avez choisi le permet, vous pouvez opter pour une technique de pose plus facile à mettre en œuvre : la pose sur plots. »

 

Crédit photo : Marlux
Plus d'informations : marlux-france.com