Bayer et “l’après” chlorate de soude

Désherbants, la fin du chlorate de soude

Depuis le printemps 2010, les produits à base de chlorate de soude utilisés comme désherbants sur des surfaces non cultivées comme les allées, les cours et les terrasses ont été retirés du marché. Cela faisait suite à la non-inscription du chlorate de soude à l'annexe I de la directive 91/414/CE. (Or, l'inscription des matières actives au niveau européen est indispensable à la mise sur le marché des produits au niveau national).
Pour remplacer les désherbants à base de chlorate de soude, Bayer Jardin propose deux solutions destinées au désherbage des allées, des cours et des terrasses : l'Allprop® et le Solternet® Allées Liquide. Ces deux produits possèdent la même efficacité d'action, s'illustrent par un coût de traitement plus avantageux (coût au m² inférieur par rapport aux produits à base de chlorate de soude) et ne nécessitent qu'une seule application par saison grâce à leurs propriétés anti-germinatives.

Des conseils pour une allée zéro défaut

Quand désherber ?
Les périodes optimales pour désherber sont mars, avril mai, juin et septembre. Il est conseillé de désherber le plus précocement, quand les mauvaises herbes sont au stade plantule (jeune).

Comment désherber ?
Pour une éradication superficielle, il est conseillé de couper les mauvaises herbes ou de les arracher manuellement (ex : binette, sarcloir), avec une terre légèrement humide pour plus de facilité. Pour une éradication en profondeur et de longue durée de toutes les mauvaises herbes en place (graminées et dicotylédones), un désherbant annuel systémique et anti-germinatif est conseillé.

Quel désherbant utiliser ?
Sur une surface imperméable (bitume, béton…), il est recommandé d'utiliser un désherbant de contact, en application localisée sur l'herbe indésirable. Sur une surface perméable (allées gravillonnées…), il est préconisé de choisir un désherbant annuel systémique et anti-germinatif permettant de détruire les mauvaises herbes en place et d'empêcher leur repousse. Avec un produit classique sans anti-germinatif, les résultats risquent de ne pas être satisfaisants dans la limite du nombre de passages autorisés.

*Vu la décision de la Commission n°2008/865/CE du 10 novembre 2008 et vu l'avis au JORF du 3 février 2009, retrait au motif de la non-inscription de la substance active chlorate de sodium à l'annexe I de la directive 91/414/CEE et vu les décisions d'A.M.M produits.

 

Marc Wast

PARTAGER
Article suivantLes prêts pour vos travaux