Entrées d’air – EA autoréglable et EFL hygroréglable

Présenté par : Aldes

 

L’entrée d’air fait partie intégrante d’une installation VMC simple flux. Point de départ du système, elle sert à amener de l’air neuf de façon maîtrisée dans les pièces de vie du logement (chambre, séjour). Pour éviter tout problème de santé, d’inconfort et de pérennité du bâti, une bonne ventilation est indispensable. Des solutions telles qu’ouverture de fenêtre, extracteur ponctuel ou ventilation naturelle sont insuffisants et ont des conséquences thermiques et acoustiques.

Depuis plus de 20 ans, Aldes a déjà équipé 1 500 000 logements en entrées d’air.

 

Les avantages de l’entrée d’air autoréglable EA

L’entrée d’air autoréglableEA garde un débit constant quelles que soient les conditions.

– Praticité : 2 possibilités de montage soit avec fente en position haute (EA) soit avec fente en position basse (EAI : EA + inverseur) et des ailettes assurant la fonction anti-moustiques.

– Confort : le jet d’air orienté vers le plafond offre un plus grand confort pour les occupants, les flux d’air sont imperceptibles et au niveau sonore L’EA permet d’atteindre un niveau d’atténuation de 36 à 41dB.

– Certifié NF : Cette certification assure les performances acoustiques et aérauliques des kits EA (couples entrée d’air + auvent).

 

Application : Fixation sur mortaise fente double : 2 x (172 x 12) mm (aucune vis de fixation apparente).

 

Les avantages de l’entrée d’air hygroréglable EFL

L’entrée d’air hygroréglableEFL régule automatiquement son débit en fonction de l’humidité de la pièce.

–  Design innovant et intégration discrète.

– Confort : le jet d’air orienté vers le plafond offre un plus grand confort pour les occupants, les flux d’air sont imperceptibles et au niveau sonore L’EFL permet d’atteindre un niveau d’atténuation de 38 à 42dB.

– Certifié CSTBat : conforme aux contenus de l’avis technique.

 

Application : Fixation sur mortaise fente double : 2 x (172 x 12) mm (aucune vis de fixation apparente).Facilité de mise en œuvre.


Pour en savoir plus, cliquez ici
PARTAGER