Un nouveau mode de calcul pour la surface des logements

A partir du 1er mars 2012, un seul terme, « surface de plancher », remplacera l’équation SHON/SHOB*.  Cette nouvelle mesure vise à unifier et simplifier la définition des surfaces de plancher, jugée trop technique. Celle-ci s'entend comme l'ensemble des surfaces de plancher des constructions closes et couvertes, comprises sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 mètre. La nouveauté : cette surface est calculée à partir du nu intérieur. En effet, la non prise en compte des murs extérieurs permettrait de mieux appréhender l’isolation des bâtiments et du coup, leur performance énergétique.

 

Ce nouveau mode de calcul devrait permettre de dégager un bonus en terme constructibilité de l'ordre de 10%, selon le secrétariat d'Etat au Logement, Benoist Apparu. "La surface plancher, c'est une surface de construction qui permet de ne plus pénaliser les constructions bien isolées et donc d'encourager la réduction des charges conformément aux engagements du Grenelle de l'Environnement", explique le secrétaire d'Etat au Logement.

 

(*)

SHON (surface hors-oeuvre nette) : surface habitable à laquelle on rajoute l’épaisseur des murs

SHOB (surface hors-oeuvre brute) : surfaces de plancher de chaque niveau de l’habitation mesurées à partir du nu extérieur des murs, plus les surfaces dites « non-aménageables » telles que les combles, les balcons et terrasses, les loggia et les sous-sols.

 

 

Mauve Depreux, le 25/11/11

 

Lire aussi Un permis de construire, pour quoi faire ?