Immobilier : les prix tiennent à Paris contre vents et marées

Les prix de l’immobilier continuent de monter légèrement à Paris et pourtant le volume des

stocks augmente. Contrairement à la baisse annoncée, les prix de l’immobilier à Paris affichent une légère hausse (+0,2%) en juin 2012 ainsi que sur les 3 derniers mois (+0,5%).

 

En revanche, les prix au mètre carré des Hauts-de-Seine, de la Seine Saint-Denis et du Val de Marne sont en baisse au mois (respectivement – 0,2%, -0,3% et -0,1%), mais sont toujours en hausse sur les 3 derniers mois (respectivement 1,2%, 1,4% et 1,6%).

 

Les biens de qualité ont continué à se vendre à des prix élevés

Les élections présidentielles, auquel il fait ajouter un mois de mai quasiment férié, l’annonce de mesures sur les loyers et les élections législatives sont autant de facteurs qui ont favorisé l’attentisme. Ainsi, le mois de juin n’a pas été propice à une quelconque rupture : les biens de qualité ont continué à se vendre à des prix élevés et les biens présentant des défauts sont restés sur le marché, leur propriétaire n’ayant pas encore pris la mesure du basculement du marché.

 

Selon Christophe du Pontavice, Président et fondateur d’Efficity.com, réseau d’agences immobilières,  « On ne rappellera jamais assez que Paris est une petite ville presque entièrement construite qui peut contenir 2 millions d’habitants alors que 10 millions souhaiteraient y résider. Le prix de Paris est élevé et restera forcément élevé ».

 

Un pouvoir d’achat immobilier qui stagne à Paris, en légère hausse en Ile de France

Le pouvoir d’achat immobilier stagne à Paris mais s’améliore dans les autres départements d’Ile de France. A noter qu’à Paris en comparaison avec la banlieue, il faut en moyenne 40 mois de salaires supplémentaires pour acquérir un appartement de 50m2. Il faudra deux fois moins de mois de salaires à Bordeaux pour acquérir un appartement de 50m2.

 

Sans surprise, c’est à Paris que le pouvoir d’achat immobilier est le plus faible. Il y faut 135 mois de salaire pour s’offrir un appartement de 50 m2 et, en y consacrant un tiers de leurs revenus, les Parisiens peuvent en moyenne acheter 26 m2. Paris est talonnée par Nice et Lille.

 


En savoir plus

 

EffiCity est un réseau national d’agences immobilières à commission réduite, créé en avril 2007 par Malek Abi-Khalil et Christophe du Pontavice.


 

(Source : Efficity)

 

le 28/06/12