Comment obtenir une maison passive ?

Avec la hausse du coût de l’énergie, plusieurs propriétaires préfèrent se tourner vers la construction d’une maison passive. Grâce à une conception particulière et à un choix d’équipement varié à faible consommation, ces derniers peuvent aisément faire des économies.

De plus, c’est une autre manière d’améliorer la qualité globale de la maison et d’œuvrer pour la protection de l’environnement. Mais, connaissez-vous réellement les règles à respecter pour bâtir une maison passive écologique ?

Réduire drastiquement la consommation énergétique

Par définition, la maison passive est un édifice qui possède une très basse consommation. Elle utilise la chaleur du soleil pour emmagasiner de l’énergie pendant l’hiver et se base sur une bonne isolation thermique pour rester fraîche durant l’été.

Ainsi, cette construction consomme en moyenne 90 % d’énergie en moins qu’une construction classique déjà édifiée.

Cependant, pour être bel et bien reconnue comme passive, cette dernière ne devra pas dépasser les 15 kWh par m² et par an en termes de chauffage.

Pour ne pas ressentir le froid, la maison doit utiliser différentes sources de chaleur comme les puits de lumière à différents endroits ou des matériaux adaptés.

Utiliser des matériaux naturels et renouvelables

Jusqu’à maintenant, il n’y a pas encore de législation en vigueur pour la maison passive en France. Mais, il serait antinomique d’opter pour une structure en plastique.

Pour l’ossature et la façade, utilisez du bois issu des forêts françaises gérées durablement. Concernant l’isolation, le béton écologique c’est-à-dire un mélange de chanvre et de chaux, la terre cuite ou les briques pourront être utilisées.

Chasser les ponts thermiques

Les ponts thermiques sont des phénomènes créés suite à une isolation par l’intérieur lors de la construction d’un édifice.

Par conséquent, la température est différente dans chaque pièce de la maison. Or, dans une maison passive, les architectes cherchent à avoir une douceur constante et identique dans toutes les chambres.

Par conséquent, ils adoptent une bonne isolation thermique d’une épaisseur de 50 cm. Comme pour l’ossature, les fenêtres seront également en bois, mais plutôt doublée pour y enfermer un isolant. Côté vitrage, ce dernier sera triplé.

Opter pour de l’énergie propre

Comme dans la plupart des maisons écologiques, la maison passive devra aussi utiliser des énergies propres comme celles des panneaux solaires, par exemple.

Le fait de récupérer l’eau de pluie est une bonne idée pour se fournir en eau, mais aussi en électricité. Pensez aussi à meubler votre maison de quelques appareils électroménagers à faible consommation.

Comment transformer une maison existante en une habitation passive ?

Il existe certains ménages français qui veulent réduire leurs empreintes écologiques et le prix de leurs factures. Pour ce faire, ils ont décidé de rénover leurs biens construits il y a déjà de nombreuses années.

Toutefois, il y a une certaine différence avec la construction d’une maison neuve parce que tous les travaux ne sont pas envisageables.

Les contraintes pour une rénovation énergétique

Le label EnerPHit s’adresse en particulier aux propriétaires qui souhaitent rendre leurs maisons passives.

Les principales normes retenues sont :

  • une demande d’énergie primaire < 120 kWh/m²/an ;
  • une perméabilité à l’air de n50 ≤ 1,0 h-1 au lieu de n50 ≤ 0,6 h-1 ;
  • une fréquence de surchauffe inférieure à 10 % du temps au cours d’une seule année
  • une consommation de chauffage < 25 kWh/m²/an.

Que faut-il faire pour que la maison devienne passive ?

Comme vous pouvez le constater, les conditions sont moins strictes pour parvenir à un niveau satisfaisant. Mais, toutes les maisons déjà existantes ne peuvent pas y prétendre.

Pour un établissement orienté plein nord ou à l’ombre d’autres édifices, par exemple, il sera difficile d’atteindre les standards requis.

De plus, vous devez refaire l’ensemble de l’isolation, changer les menuiseries et vous équiper d’un système de chauffage solaire. Ainsi, le coût de la rénovation risque d’être très élevé.

Pour éviter les dépenses inutiles, il faudrait réaliser une étude thermique du logement afin de déterminer la consommation actuelle et les points d’amélioration à faire.

Des experts pourront ensuite vous diriger vers les solutions les plus appropriées pour que vous ayez un logement écologique adapté.

Les travaux envisageables pour un projet de rénovation en habitat passif

Si vous voulez tenter de rendre votre maison passive, la première étape à faire est de passer par l’isolation des murs et des combles. Ajouter une épaisseur d’isolant en utilisant uniquement les matériaux plus performants avant de procéder à une isolation par l’extérieur.

N’hésitez pas à remplacer les modèles de fenêtre classique pour un modèle plus moderne. Les fenêtres avec un vitrage et un matériau isolant sont recommandées. Si cela s’avère utile, optez pour des parois avec un triple vitrage.

La mise en place d’une ventilation double flux comme dans une maison neuve aide à réduire largement la consommation de chauffage. D’ailleurs, ce système améliore la qualité de l’air et aura un impact positif sur votre santé.