Guide de l’entretien après travaux : la robinetterie

Première précaution : ne pas utiliser de produit abrasif, ni d'éponge à face qui gratte

Le chromé est la finition la plus facile à vivre. Elle s'entretient à l'eau savonneuse. Rinçage et essuyage au chiffon doux complètent l'opération. Pour davantage de brillance, certaines marques de robinetterie proposent des produits spécifiques d'entretien qui retirent aussi les traces de calcaire.

 

Si votre eau est très "dure", retirez le mousseur du bec du robinet, rincez-le et laissez-le tremper dans de l'eau vinaigrée pour le détartrer.

 

Procédez de même avec la douchette à main de la baignoire et de la douche. Certaines sont dotées d'un système anti-calcaire qui empêche l'obturation des trous de sortie d'eau par le calcaire mais ne supprime pas tout détartrage périodique.
Les robinetteries à clapets (ou à joints) sont de plus en plus rares. Les joints ont besoin d'être changés quand le robinet commence à fuir.

 

La plupart des robinets sont à cartouche à disques en céramique

Ces cartouches sont généralement solides et le calcaire n'y adhère pas facilement. Mais quand il y a une fuite – au bout d'une dizaine d'années – il faut changer toute la cartouche.

Faites ré-étalonner les robinetteries thermostatiques par votre plombier.
A force d'être tordu, le flexible de la douche fuit. Remplacez-le par un modèle gainé de plastique et associé à un système anti-torsion au niveau de la douchette.

Notre conseil : vous voulez faire remplacer le mélangeur de l'évier : n'hésitez pas à passer à la vitesse supérieure et à acheter un mitigeur, plus pratique mais aussi source d'économie d'eau (30 % environ).