Les services d’aide à domicile : les principaux avantages

Lorsqu’une personne a besoin de réaliser des tâches à caractère familial ou domestique, elle peut se tourner vers une aide à domicile. Cette aide se présente sous la forme d’un salarié, agréé dans certains cas, directement employé par le demandeur ou salarié d’un organisme spécialisé. Quels sont les principaux avantages d’une telle solution ?

Les avantages à se tourner vers un service d’aide à domicile

La vie moderne a ses avantages et parmi eux, il y a la création de prestataires spécialisés dans le service d’aide à domicile. Dans certains cas, cette solution s’apparente à une stratégie, car elle permet aux familles de jongler plus facilement entre toutes leurs obligations.

En faisant appel à un service d’aide à domicile, il devient plus facile :

  • De gérer son planning, par exemple, en confiant l’aide aux devoirs des enfants à une tierce personne ;
  • De faire accompagner les enfants à leurs activités extrascolaires avant la fin des heures de bureau ;
  • De confier l’entretien de son domicile à une aide-ménagère ;
  • Faire laver, réparer, sa voiture, etc.
  • D’obtenir une aide quotidienne pour les aidants et la famille des personnes handicapées et des personnes âgées ;
  • Etc.

Ainsi, l’éventail de services d’aide à la personne est suffisamment large pour permettre à tous d’être assistés temporairement ou sur une base durable par une personne formée, qualifiée dans les tâches stressantes ou chronophages.

Embaucher une aide à domicile, deux possibilités !

  • Le demandeur peut embaucher directement un salarié spécialisé dans l’un des services demandés ;
  • Il peut passer par une agence spécialisée telle que pepsdom.com, qui propose une grande sélection de services à domicile.

Les avantages fiscaux lors de l’embauche d’une aide à domicile

La législation prévoit plusieurs avantages fiscaux à destination des employeurs d’aide à domicile.

Un crédit d’impôt sur le revenu

Sur présentation d’une attestation fiscale annuelle ou d’une attestation de l’Urssaf délivrée par l’organisme ou l’aide à domicile avant le 31 janvier de l’année N+, l’employeur bénéficie d’un crédit d’impôt de 50 % sur les sommes versées, avec un plafonnement annuel de 12 000 €, avec majoration de 1 500 € par personne à charge, dans la limite de 15 000 € annuels et de 20 000 € pour les personnes handicapées ou dépendantes.

Un taux de TVA réduit

Trois réductions du taux de TVA sont prévues par la loi, chaque taux étant applicable en fonction du type d’aide à domicile :

  • 5,5 % sur les prestations d’aides aux personnes handicapées et des personnes âgées dépendantes dans l’incapacité d’accomplir les tâches quotidiennes ;
  • 10 % sur les prestations de services à la personne (soutien scolaire, garde d’enfant, etc.).
  • 20 % sur les prestations telles que l’assistance internet, la maintenance, etc.

Exonération de charges sociales

Les personnes considérées par la législation comme étant « fragiles » peuvent bénéficier d’une exonération des charges sociales lors de l’embauche d’une aide à domicile :

  • Employeurs âgés de plus de 70 ans ;
  • Bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou de la prestation compensatoire de handicap (PCH) ;
  • Employeurs ayant l’âge minimum de départ à la retraite et recourant à une aide à domicile pour les tâches quotidiennes ;
  • Parents d’un enfant en situation de handicap susceptible de bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou à la prestation compensatoire du handicap (PCH)

Les services d’aide à domicile ne sont pas un luxe, mais une solution pour aider les personnes, les familles, à mieux gérer leur temps. Entre la pléthore de spécialistes, individuels et agences, mais également les avantages fiscaux mis en place par le gouvernement, il est facile d’embaucher un professionnel pour faciliter le quotidien de tous.