L’impact du coronavirus sur l’immobilier en France

Près d’un an après la déclaration du premier cas de COVID-19, la pandémie continue ses ravages en France, comme dans le reste du monde. Mais la crise économique qui l’accompagne se présente également comme une opportunité d’investir de façon stratégique. En effet, dans l’Hexagone, c’est un moment propice pour l’investissement dans des secteurs clés comme l’immobilier.

Pourquoi investir dans la pierre

Parmi les investissements les plus stables et durables, l’immobilier reste parmi les meilleures options. Contrairement aux autres investissements plus volatiles, il n’est pas sujet aux fluctuations des cours boursiers. Pour les propriétaires, c’est une protection durable contre l’inflation du loyer, et un bien pérenne dont la valeur augmente au fil des années. En outre, avoir son propre chez soi est également un moyen de sécurisé sa retraite. En effet, avec la diminution des revenus, la possession de biens immobiliers garanti plus de confort financier pour ses vieux jours. Plus d’informations sur l’immobiliers sont disponibles en allant ici

Parallèlement, l’investissement locatif est aussi très avantageux du point de vue financier. Pour ceux qui s’intéressent à la location, ils peuvent anticiper des revenus stables et progressifs. L’un des avantages majeurs de l’investissement locatif est le retour sur le capital investi. Percevoir un loyer constitue un complément de revenus intéressant, surtout au vu du prix de l’immobilier toujours en hausse. Par ailleurs, les propriétaires peuvent jouir de l’un des nombreux dispositifs de défiscalisation. Pour ne citer que la loi Pinel, la loi Censi-Bouvard, ou encore le LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel).

Le secteur de l’immobilier avec la crise sanitaire 2020

L’année 2019 était particulièrement fructueuse pour ceux qui ont investi dans la pierre. Avec des prix solidement établis, et augmentant sans cesse, l’immobilier était l’un des secteurs les plus intéressants. Cependant, l’arrivée du coronavirus en France et le confinement ont refroidi les ardeurs. Dans de nombreuses villes, le prix du mètre carré a connu une baisse assez importante, surtout pendant les premières semaines de confinement.

Bien que de nombreux secteurs subissent jusqu’à présent les retombées économiques de la crise sanitaire, l’immobilier a déjà remonté la pente. Alors qu’on se rapproche de la fin de l’année, les prix ont rebondi pour dépasser la haute saison 2019. D’une part, cela prouve la sécurité du secteur immobilier, avec des taux d’intérêt encore bas (entre 1,20 et 1,80 %) et des prix stables. D’autre part, cela traduit le désir des français d’investir dans un patrimoine immobilier de qualité, suite aux longs mois enfermés chez eux.

Les villes où il est intéressant d’investir

Si la pierre est invariablement un investissement durable, il convient de choisir où investir afin de maximiser la valeur immobilière acquise. Voici quelques-unes des villes les plus intéressantes :

  • Nantes : avec son patrimoine culturel, l’Océan à proximité, et des milliers d’étudiants en quête de logement chaque année, la cité des Ducs est parmi les valeurs les plus sûres.
  • Toulouse : la ville rose attire toujours plus de résidents chaque année et la vastitude du territoire toulousain montre que cela n’est pas près de plafonner. C’est aussi une ville intéressante pour réduire ses impôts sur l’immobilier.
  • Bordeaux : une ville magnifique alliant une nature diversifiée et un patrimoine architectural et culturel somptueux. La Belle endormie attire toujours plus chaque année. Et cela transparait dans la valeur de l’immobilier bordelais.