Autres aides

Aides exceptionnelles : Pour lutter contre la précarité énergétique, le dispositif « J'éco‐rénove, j'économise » instaure une prime de 1350 € pour les ménages aux revenus moyens et une prime de 3000 € pour les ménages les plus modestes.

Aides de l'Anah : Les aides de l'Agence Nationale de l'Habitat, en augmentation, s'adressent désormais à la fois aux propriétaires occupant, aux propriétaires bailleurs et aux copropriétaires. (Plus d'informations dans le guide de l'Anah, « Une réponse territoriale aux enjeux de l'habitat privé »)

Pensez aussi aux certificats d'économie d'énergie (CEE)
Ce dispositif est peu connu des particuliers parce qu'il est difficile à mettre en œuvre et que les professionnels préfèrent s'en emparer et en bénéficier, sans forcément le répercuter sur le devis.

De quoi s'agit-il ?
Les travaux que vous allez entreprendre et qui sont éligibles au CIDD rapportent un certain nombre de CEE. Ces CEE peuvent être cédés aux obligés (les fournisseurs d'énergie par exemple, votre livreur de Fuel, hypermarché ou énergéticien) ou aux artisans qui peuvent répercuter leur montant sur votre devis, ce qui le diminue d'autant.
Le montant de ces CEE peut monter à plusieurs centaines d'Euros pour un bouquet de travaux ou une chaudière éligible (par exemple une chaudière à condensation). Si vous travaillez en toute confiance avec votre artisan, faite le figurer sur le devis ; si vous n'êtes pas sûr du professionnel, inscrivez vous sur le site de votre distributeur (les grandes enseignes de la distribution qui livrent du fuel, c'est à dire à peu près toutes). Mais surtout tout cela doit être fait AVANT la signature du devis.

Comment trouver le bon artisan ?
Il y bien sûr celui que vous connaissez ou qui a déjà effectué des travaux chez vos voisins, vos amis. Mais il y aussi la nouvelle certification RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) qui vous assure que l'entreprise est rentrée dans un dispositif de qualification et de certification sur l'efficacité énergétique. Cela vous garantit que l'entreprise est plus sensibilisée que la moyenne aux travaux d'économie d'énergie. D'ailleurs cette certification deviendra obligatoire à partir du 1er juillet 2014 pour souscrire un éco-prêt à taux zéro.

En conclusion, on peut dire que la nouvelle loi de finance amène du mieux et rend encore plus intéressant la réalisation de travaux d'économie d'énergie. Pensez que c'est aussi l'occasion d'améliorer l'esthétique de votre logement, de le valoriser en prévoyance d'une future vente et bien sûr, de le rendre beaucoup plus confortable au quotidien.
Ajoutez à cela la simplification des taux, de réelles incitations, la baisse de la TVA, une dépense à étaler sur deux ans, des CEE à récupérer et tout cela fait vraiment beaucoup de raisons de sauter le pas cette année.

Mathilde Saintilan et Régis Bourdot – le 20/02/2014