Les aides financières pour rénover à moindre coût

Energie et accessibilité : deux priorités

 

Les aides que nous évoquons ont notamment pour but de rendre nos habitations plus économes en énergie, plus propres dans un souci environnemental toujours plus grand ou encore plus faciles d’accès.

Qui peut être aidé ? Pratiquement tout le monde, selon ses ressources et la qualité des travaux entrepris. Propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et locataires sont concernés. Prenez le temps d’étudier toutes les solutions pour réaliser de substantielles économies. Vous pouvez combiner plusieurs prêts et payer moins d’impôts en choisissant les bons produits et les meilleures solutions.

 

 

Améliorer l’habitat

 

Si vous êtes propriétaire de votre résidence principale vous pouvez faire appel à l’ANAH, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, qui vise à encourager principalement les travaux d’isolation thermique et acoustique, la mise en place d’un système de régulation de chauffage, l’installation d’un appareil indépendant de chauffage au bois labellisé «Flamme Verte» ou d’une pompe à chaleur, les équipements solaires ou encore les travaux d’accessibilité et d’adaptation au handicap. L’ANAH subventionne également certains diagnostics techniques ou l’élimination de l’amiante. Mais pour bénéficier de ces aides, vous devez impérativement obtenir une autorisation écrite préalable au commencement des travaux et surtout faire réaliser ces travaux par une entreprise spécialisée.


• www.anah.fr

 

 

Payer moins d’impôts

 

Le crédit d’impôt concerne les dépenses engagées dans votre résidence principale uniquement. Tous les contribuables, imposables ou non peuvent en bénéficier, sans plafond de ressources. Il s’agit en réalité d’une disposition fiscale qui permet de déduire des impôts sur le revenu certains travaux comme ceux destinés à rendre votre habitation moins énergivore ou des aménagements destinés à améliorer l’accessibilité aux personnes âgées ou handicapées. Les taux varient de 13 à 45% et ne concernent que certains matériaux et équipements comme les menuiseries équipées de vitrages isolants, l’achat d’une chaudière à condensation ou tout autre moyen de chauffage permettant de chauffer plus tout en dépensant moins, l’équipement de récupération et de traitement des eaux pluviales, certains systèmes de sécurité et de sanitaires spécifiques aux dimensions adaptées aux personnes à mobilité réduite. Attention, tous ces travaux doivent être réalisés et payés avant le 31 décembre 2012. Vérifiez régulièrement les nouvelles dispositions, les lois évoluant assez vite.


• www.ademe.fr

 

 

Prêts en tous genres

 

Les accords du Grenelle de l’Environnement ont induit la création d’un éco-prêt à taux zéro, accordé sans condition de ressources, à tous les propriétaires occupant leur logement ou le mettant en location. Pour que vos travaux soient éligibles à cet éco-prêt, il faut qu’ils soient inscrits dans liste établie par les Pouvoir Publics : isolation de toiture, isolation des murs par l’extérieur (ITE), remplacement des menuiseries, remplacement d’un chauffage ou d’un système de production d’eau chaude sanitaire utilisant notamment une source d’énergie renouvelable, réhabilitation d’une fosse toutes eaux. Le montant emprunté peut varier selon la nature des travaux. Cet éco-prêt à taux zéro peut se cumuler avec un prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) délivré par la Caisse d’Allocations Familiales ou encore un LDD (Livret Développement Durable) qui a pour but de financer des travaux d’amélioration énergétique et dont les intérêts sont plus bas que ceux des prêts classiques. Renseignez-vous auprès de votre banque. EDF et GDF proposent eux aussi des prêts pouvant couvrir l’intégralité des dépenses engagées pour l’installation d’un nouveau système de chauffage. Quant aux prêts conventionnés, ils peuvent être accordés pour financer des travaux d’agrandissement de la surface habitable d’au moins 14 m². Profitez-en.


• www.ademe.fr

• www.caf.fr

• www.france.edf.com

• www.bleuciel.edf.com

• www.gazdefrance.fr

 

 

Sylvie Lenormand, le 06/01/12

 

 

Voir aussi Ce qui augmente à partir du 1er janvier 2012