Quelle durée choisir pour le cas d’un investissement locatif ?

Depuis l’année dernière, la baisse importante des taux d’intérêt a redonné confiance aux acheteurs. A cet effet, le marché immobilier attire de plus en plus d’investisseurs surtout sur le plan locatif. Avec la prorogation du dispositif Pinel sur l’investissement locatif, de meilleures performances seront au rendez-vous pour cette année. Mais en voulant rentabiliser au mieux son investissement, quelle serait la durée d’emprunt idéale ? D’une manière ou d’une autre, le choix de la durée du crédit immobilier doit être bien pensé.

L’emprunt de courte durée

De manière logique, on va chercher à décrocher un crédit sur une plus courte durée afin de devenir propriétaire aussi tôt que possible. Autrement, le mieux serait de pouvoir rembourser son crédit assez rapidement afin de bénéficier des loyers un peu plus tôt. En outre, le taux d’emprunt est moins important pour un crédit de courte durée. Il y a alors une différence relativement importante entre un prêt remboursable sur 15 ans et un autre remboursable sur 25 ans. Dans le premier cas, le coût d’opportunité à emprunter de l’argent est assez important et le coût total de l’investissement est plus raisonnable. Cependant, il faut garder à l’esprit que, sur une courte durée, la mensualité peut être très élevée. C’est pourquoi une durée de 15 ans est souvent fixée comme la limite minimum car en dessous de cela, les ménages auraient beaucoup plus de difficulté à épargner et à rembourser les mensualités plus importantes.

L’emprunt de longue durée

Si dans la plupart des cas on opte pour un emprunt de longue durée c’est surtout pour pouvoir effectuer un remboursement à mensualités plus faibles. En effet, qu’il s’agisse d’un prêt personnel, d’un prêt affecté ou d’un prêt immobilier, la durée du crédit présente un impact direct sur le montant des mensualités à verser. Dans le cas où la banque vous emprunte sur plus de 20 ans, vos mensualités vont certainement être plus réduites que sur moins de 15 ans. A cet effet, vous allez pouvoir bénéficier d’une plus grande marge pour vos futures dépenses liées à l’entretien ou l’amélioration de votre nouveau bien. Toutefois, une plus longue durée implique aussi une augmentation du coût de votre crédit. Certes, les mensualités sont plus faibles mais plus la durée est longue, plus le taux moyen va augmenter. En conséquence, le coût total du prêt va être plus important que sur une durée plus courte.

Alors, longue ou courte durée ?

Certes, tout est question de stratégie d’investissement mais il existe quand même un choix plus rationnel en matière d’investissement locatif. Concrètement, il serait mieux d’opter pour une plus longue durée lorsqu’il s’agit d’un investissement locatif. L’essentiel est surtout de commencer son investissement aussi tôt que possible et non de se précipiter à rembourser son prêt le plus vite possible. Comme principal avantage, vous aurez à fournir moins d’effort pour vos épargnes du fait que les mensualités sont plus faibles que sur une courte durée. Sur une longue durée, vous bénéficierez d’une diminution de votre imposition sur les loyers perçus. Enfin, vous aurez une plus grande possibilité d’effectuer d’autres investissements locatifs étant donné que le premier crédit ne nécessite qu’un faible effort d’épargne.