Un beau jardin de ville : les conseils de Pierre-Alexandre Risser, paysagiste

Batirenover : Qu'est ce qui vous plaît dans le jardin de ville ?

Pierre-Alexandre Risser : Après mes études, j'ai commencé à travailler à Paris et j'ai découvert le jardin urbain et les terrasses. Ce qui m'a plu, c'est la magie de créer des oasis de verdure et de bien-être au cœur de la ville. C'est comme si je devenais un magicien !

 

B : Quelle est la spécificité de l'aménagement d'une terrasse, d'un balcon, d'un jardin de ville ?

P-A R : Toute la problématique de ces espaces est de transformer un lieu souvent de petite taille, parfois dans un environnement hostile, avec des vis a vis disgracieux en un havre de verdure et de sérénité agréable à vivre. Pour obtenir ce résultat, l'architecture du jardin doit être stricte et géométrique. Je vais privilégier des plantes persistantes, des topiaires, des treillages chargés de plantes grimpantes qui assurent du feuillage et des floraisons tout au long de l'année.

 

B : Quels sont les inconvénients des jardins de ville ?

P-A R : Les inconvénients sont assez nombreux. Il y a par exemple, l'ombre dense propre aux villes, les racines des grands arbres, des murs d'immeubles qui ne laissent passer le soleil que lorsqu'il est haut dans le ciel en été. Il faut aussi penser aux courants d'air et tourbillons, les cheminées sur les terrasses, et bien sûr, la pollution.

 

B : Peut-on dire qu'il existe aujourd'hui un engouement des français pour leur jardin ?

P-A R : Oui, c'est vrai, aujourd'hui le citadin a un besoin énorme de vivre dehors et le jardin est devenu leur pièce favorite.

 

B : Quelles sont les erreurs à ne pas faire ?

P-A R : Je suis souvent confronté à 3 types d'erreurs :
– Des pots ou des bacs trop petits qui ne permettent pas un développement optimal des plantes.
– Sinon, je vois souvent des mauvais choix de végétaux qui ne peuvent se développer à l'endroit où ils sont plantés : mauvaise exposition et terre inadaptée, ou taille trop importante pour le lieu en question.
– Eviter aussi l'achat de plantes « coup de cœur » que l'on plante ça et là dans le jardin, sans avoir réfléchi à un plan d' aménagement global du jardin.

 

B : Un conseil pour transformer rapidement son petit espace vert ?

P-A R : Simple, efficace et rapide : planter quelques arbres ou arbustes "âgés" pour « structurer » l'espace puis compléter avec des vivaces à feuillage exubérant ou floraison abondante.

 

B : Quelles sont les plantes à privilégier ?

P-A R : L'idéal : 2/3 de plantes à feuillage persistant pour 1/3 de plantes caduques à floraison exceptionnelle ou/et coloration automnale.

 

B : Existe-t-il des jardins qui ne nécessitent pas d'entretien ?

P-A R : L'entretien peut être limité par un choix de végétaux bien adapté aux conditions environnementales : qualité de la terre, climat, exposition. La taille des végétaux adulte doit être adaptée à l'espace qui leur est réservé. Il faut planter la même espèce en masse ou 2 – 3 espèces qui peuvent vivre ensemble et qui ne s'envahissent pas les unes les autres.

 

B : Faites-vous du relooking de jardin à distance. Combien ça coûte ?

P-A R : Oui, j'ai créé ce service depuis plusieurs années. Il faut compter entre 250 et 600 € pour un balcon, une terrasse ou une scène de jardin. Il suffit de faire parvenir à l'agence des photos de l'espace à relooker avec toutes les dimensions. Un mode d'emploi complet vous sera retourné sous une dizaine de jours, comprenant un croquis explicatif, une liste de plantes et d'accessoires avec les prix correspondants, des conseils et des bonnes adresses.

 

En savoir plus

Pierre-Alexandre Risser
Horticulture et jardins
4, sente des Fréculs
95390 Saint-Prix
Tel : 01 34 27 90 19
E-mail : contact@hjardins.fr
Plus d'infos sur le site www.horticultureetjardins.com

 
 

Mauve Depreux, le 11/03/11

 

 

Lire aussi :

Avant/après : un jardin noir et blanc à Marseille