Pourquoi et quand changer ?

 
 
Pourquoi et quand en changer ?

Raison n°1 : pour mieux vous chauffer tout en faisant des économies
Généralement le projet de changer son système de chauffage est lié à un constat :

 
Mon matériel est moins efficace qu'autrefois
Ma chaudière tombe souvent en panne, se met régulièrement en sécurité et réclame de fréquentes réparations
Ma consommation me semble excessive : les factures sont trop élevées par rapport au confort obtenu. Certaines pièces n’atteignent plus la température de confort demandée, l’eau chaude sanitaire est insuffisante.
 
Avec une chaudière vieille de plus de 15 ans, il est fort possible qu'on ait perdu en efficacité. L'appareil consomme peut-être plus d'énergie et nécessite des réparations plus souvent que dans sa jeunesse.
 

Le chiffre clé : 75%

C’est le pourcentage d’efficacité en-dessous duquel il est recommandé de changer sa chaudière. Pour savoir où vous en êtes, faites réaliser un entretien par un chauffagiste. Demandez-lui de vérifier le rendement de combustion, les pertes vers la chaufferie et à l'arrêt et le sur-dimensionnement.

 

Raison n°2 : pour préserver l’environnement
Une ancienne chaudière se montre plus nocive pour l'environnement, en rejetant plus de CO2 dans l'atmosphère, donc de gaz à effet de serre. Mal isolée, elle perd de la chaleur et consomme de l'énergie inutilement.

 

Raison n°3 : pour limiter les frais d’entretien
On constate qu'au bout de quelques années, sur une installation de chauffage central, les canalisations et les radiateurs sont encrassés par des boues, issues de l’usure des canalisations par l’eau chaude qui circule. Il faudra donc procéder au désembouage, une opération qui alourdit encore un peu plus la facture. Votre consommation énergétique (en kWh) augmente régulièrement chaque année alors que vos usages n’ont pas changé ? Il est peut-être temps de réagir.

 

Et pour le chauffage électrique ?

 

Le chauffage électrique quant à lui est considéré comme inefficace quand il ne chauffe que la zone autour du radiateur. Il ne suffit plus à lutter contre l’humidité et demande des températures trop élevées pour amener un confort dans le logement. C'est par ailleurs un chauffage qui ne répond plus aux dernières normes en matière d’économie d’énergie, ce qui est le cas de beaucoup de convecteurs anciens.

 

Devenez FAN ! Suivez-nous ! Contactez-nous !