Différents modes de chauffage

 
 
Différents modes de chauffage

Il existe plusieurs types de chauffages économiques, et chacun d’entre eux possède ses avantages : chauffage à eau chaude, au gaz, au fioul, pompes à chaleur ou encore biomasse (chauffage au bois ou autre matière organique).

 
Le chauffage à eau chaude
 
 
Le chauffage à eau chaude passe par la combustion d’une énergie au sein d’une chaudière qui va chauffer de l’eau pour la diffuser ensuite dans des radiateurs ou des planchers chauffants. Il existe différents types de combustibles. Il peut s’agir d’énergies fossiles comme le gaz naturel – acheminé jusqu’au logement par les réseaux – ou le fioul et le gaz propane, que l’on stocke chez soi, respectivement dans une cuve ou des bonbonnes. Quant à l'électricité, elle s’avère peu adaptée à la production d’eau chaude pour le chauffage central, de par son rendement.

 

 

Avantages :

Les chaudières fioul haute performance et chaudières gaz à condensation sont éligibles aux aides financières en vigueur.
Le principal avantage est l'aspect économique. Les installations restent relativement bon marché, même en condensation et le prix du gaz reste compétitif par rapport à d’autres énergies. Le prix du fioul domestique est quant à lui fluctuant.
 

Inconvénients :

La nécessité, pour les chaudières à fioul, d'avoir une cuve de 1000L ou plus qui prend beaucoup de place et qu'il faut remplir une à deux fois par an.
L'impact environnemental (CO2) n’est pas le meilleur, même avec les modèles les plus récents, sauf pour les chaudières à condensation
 

Notre conseil : Le gaz constitue une bonne alternative, si vous êtes relié à un réseau de gaz de ville.

 
⟶ Exemple : La chaudière à condensation tire profit de la chaleur latente de la vapeur d'eau contenue dans les gaz d'échappement, en condensant ces vapeurs avant de rejeter l'eau sous forme liquide. Le rendement est alors très supérieur à tout autre type de chaudière : + 15 à 20 % par rapport aux chaudières modernes à basse température et + 40 % par rapport à des installations anciennes. Le résultat : une économie de combustible, moins de gaz carbonique et moins d’oxydes d’azote produits. Ce type de chaudière est adapté au chauffage "basse température" ou "chaleur douce" (plancher chauffant, radiateurs chaleur douce).
 

Les conseils pour bénéficier de la Prime Eco Énergie :

– L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) de la chaudière doit être supérieure ou égale à 90 %.

 
La pompe à chaleur (PAC)
 
 

La pompe à chaleur (PAC)  utilise l’énergie gratuite et renouvelable qu’elle puise dans l’environnement : dans l’air (aérothermie), dans l’eau (nappe, puit…) ou dans le sol (géothermie). La chaleur sera ensuite dirigée à l’intérieur du logement là aussi via des radiateurs ou des planchers chauffants. Si on peut considérer une PAC comme un type de chauffage électrique – le compresseur marche à l’électricité -, elle est toutefois bien plus efficace que les convecteurs classiques. On dit qu’elle fonctionne sur le même principe qu’un frigidaire, mais à l’envers.

 

Avantages :

Bonne performance, elles peuvent fonctionner en autonomie sans chauffage d'appoint.
Bonne rapidité de chauffe, fiable et stable dans le temps.

 

Inconvénients :
Elles nécessitent une surface disponible au jardin de deux à trois fois celle de la maison (capteurs horizontaux) ou un forage (capteurs verticaux).
Dans les zones les plus froides, il peut être nécessaire de les coupler avec une chaudière traditionnelle d’appoint, qui prend le relais les jours les plus froids.
 
⟶ Exemple : Les PAC air/eau, eau/eau, air/air. Les PAC air/air captent la chaleur dans l’air extérieur puis la transfèrent dans l’habitation. Ce sont les plus simples à mettre en œuvre. Les PAC air/eau prennent aussi la chaleur à l’extérieur, mais la transmettent à un circuit de chauffage à eau chaude (radiateurs, plancher chauffant). Les PAC sol/eau ou eau/eau captent l’énergie présente dans la terre ou dans l’eau d’une nappe phréatique – non exploitée pour sa ressource en eau potable – et en restituent les calories dans le circuit de chauffage du logement.
 

Les conseils pour bénéficier de la Prime Eco Énergie :

  • Pour les PAC moyenne et haute température : l’Efficacité énergétique saisonnière (Etas) doit être supérieure ou égale à 102%
  • Pour les PAC basse température : l’Efficacité énergétique saisonnière (Etas) doit être supérieure ou égale à 117%.
     
  • Pour les PAC air/air : Le Coefficient de Performance Saisonnier (SCOP) doit être supérieur ou égal à 3,9.
 
Le chauffage au bois
 
 

Le chauffage au bois  connaît un regain d'intérêt ces dernières années. Près d’un ménage sur deux serait aujourd'hui équipé en France d’un appareil de chauffage au bois. Cette solution permet de s'affranchir des fluctuations (coût, disponibilité) des énergies fossiles (gaz, fioul). Son utilisation est neutre pour l'environnement : le CO2 émit lors de sa combustion est absorbé par les arbres qui repoussent, lors de leur croissance. Il s'utilise sous différentes formes (bûches, granulés, pellets, etc.), selon les besoins : cheminée, poêle, ou chaudière biomasse.

 
Avantages :
Energie renouvelable, plus économique que d’autres modes de chauffage, le surcoût initial de l'installation est amorti en dix ans*.
Ressenti agréable.
 

Notre conseil : Privilégier les foyers fermés, seuls conformes aux normes actuelles.

 
Inconvénients :
Il faut un espace de stockage du bois au sec et s'approvisionner régulièrement.
Les appareils anciens sont sources de pollution significative.
 

*exemple d’amortissement : à partir de la cinquième année par rapport à l’installation d’une chaudière à condensation fioul neuve (Source:Propellet)

 
⟶ Exemple : Cheminée à foyer fermé. Les foyers sont classés selon leur longueur (67cm, 78cm, 89 cm). Leur rendement est exprimé en pourcentage, qui traduit la qualité de la combustion ; plus le rendement est élevé plus la combustion est performante. Le choix est esthétique et dépend de la cheminée, sa forme, son implantation, etc. La forme de la vitre est droite, cintrée, ou prismatique…
 

Quelle différence entre insert et foyer ? L’insert présente un dessus plat pour pouvoir être intégré à une cheminée à foyer ouvert existante. Un foyer possède un avaloir, la partie pyramidale au-dessus du foyer, et est conçu pour être installé dans une cheminée lors de son montage.

 

Un poêle à bois apportera un bon chauffage d’appoint, à condition qu’il soit moderne. Il faut vérifier son autonomie et la disponibilité de son combustible.

 

Cheminée ou poêle à bois ?
Les deux solutions se valent en terme de quantité de chaleur dégagée. Cependant le poêle diffuse plus rapidement sa chaleur dans la maison, de par sa taille, plus petite que celle d’un insert ou d’un foyer et qui permet donc une diffusion plus rapide de la chaleur dans la pièce. En contrepartie, un insert est plus adapté à la diffusion d’air chaud que le poêle.

 

Les conseils pour bénéficier de la Prime Eco Énergie :

– Le rendement énergétique doit être ≥ 70 %

– La concentration en monoxyde de carbone doit être ≤ 0,3%

– L’indice de performance environnementale doit être ≤ 2

La présence du label flamme verte  garantit ces 3 caractéristiques.

 

Le label Flamme Verte
Il vise promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s'engagent les fabricants, signataires de la charte Flamme Verte.

 

Flamme Verte labellise les appareils indépendants de chauffage au bois : foyers fermés/inserts, poêles à bois et à granulés de bois et cuisinières ainsi que les chaudières domestiques fonctionnant au bois bûche, à la plaquette forestière et aux granulés de bois. Pour obtenir le label Flamme Verte, les performances énergétiques et environnementales de chaque équipement sont contrôlées dans des laboratoires.

 
Les chaudières biomasses
 
 
Les chaudières biomasses ont pour « carburant » du bois, sous forme de bûches ou de pellets ou granulés (fabriqués à partir de déchets de sciure de bois non traités et sans écorce)*.
 
Avantages :
Empreinte écologique moindre que la plupart des autres chaudières.
Rendements très performants qui permettent de réduire la facture de chauffage. Le prix du bois est en effet beaucoup moins onéreux que celui d'autres combustibles.
Permet de chauffer toute la maison.
 
Inconvénient :
Les chaudières à bois-bûches sont à recharger – manuellement – tous les deux jours, afin de garder un rendement optimal jusqu’à 90%. Sinon, le rechargement est automatique (silo de stockage), pour les chaudières à granulé.
 

* Quelle différence entre pellets et granulés ? C’est la même chose ! Le pellet est simplement le terme anglais du mot granulé.

 

Les conseils pour bénéficier de la Prime Eco Énergie :

Rendement énergétique et émissions de polluants de la classe 5 de la norme NF EN 303.5. La présence du label Flamme Verte  garantit cette caractéristique. (Attention, installation en appartement non éligible à la Prime Eco Energie Auchan)

 

Retrouvez tous nos conseils chauffage sur le site de Prime Eco Energie Auchan.

 

Devenez FAN ! Suivez-nous ! Contactez-nous !