5 étapes pour choisir son chauffe‑eau

 

Étape 1 : emplacement disponible

Il faut choisir à quelle place va être posé votre chauffe‑eau et tenir compte des contraintes inhérentes à cet emplacement :

• pose dans un placard entouré ou non d’étagères : modèle vertical mural ou stable

• pose dans une pièce (buanderie, salle de bain…) : modèle vertical stable

• pose sous un escalier ou en hauteur : modèle horizontal mural

• pose en-dessous ou au-dessus d’un évier : modèle d’appoint de petite capacité

 

 

 

Étape 2 : Evaluer vos besoins :

Vos besoins en eau‑chaude varient en fonction du nombre de pièces de votre logement, des équipements sanitaires présents (nombre de douches, baignoires, éviers…), et du nombre de personnes qui occupent votre logement, et de leurs habitudes de consommation.

 

Une fois ces critères identifiés, vous pouvez choisir la capacité (exprimée en volume d’eau) du chauffe‑eau, qu’il vous faut pour avoir de l’eau chaude quand vous le souhaitez…

 

Qu’estce que le volume d’eau chaude mitigée à 40°C ?

L’eau que vous utilisez est un mélange entre l’eau chaude de votre chauffe‑eau et l’eau froide du réseau. C’est ce qu’on appelle le volume d’eau chaude mitigée à 40°C. Il correspond au volume d’eau chaude à 40°C que votre chauffe‑eau peut vous offrir pour vos besoins (douche, bain, vaisselle, etc.).

 

 

Étape 3 : Exigences Promotelec

Promotelec a défini des exigences, qui vont vous aider à ne pas vous tromper.

 

 

 

Étape 4 : Nature de votre eau

La nature de l’eau, qui alimente votre chauffe‑eau, a un impact direct sur sa durée de vie. Son niveau d’agressivité ou sa teneur en calcaire détermine le choix de la technologie de votre chauffe‑eau.

 

   

 

La résistance blindée en contact avec l’eau s’entartre rapidement en cas d’eau calcaire.

 

 

Étape 5 : Haute performance

Ce label désigne les chauffe‑eau les plus performants du marché depuis le 1er juillet 2006.

 

Chauffeeau HPC, le meilleur d’Ariston :

• Anode titane pour protéger la cuve de la corrosion

• Résistance stéatite protégée du calcaire pour une capacité de chauffe stable dans le temps

• 8% d’économies d’énergie par rapport à un chauffe‑eau de catégorie B

• 25 litres d’eau chaude supplémentaire à 40°C