Plus que quelques mois pour vous équiper d’un détecteur de fumée

 

L’incendie domestique : l’accident le plus redouté et pourtant si courant…

Suite à une enquête TNS SOFRES pour FIRST ALERT*

Si 80% de Français déclarent connaître la loi, ils sont encore 74% à ne pas posséder de détecteur de fumée. Or l’incendie est de loin l’accident domestique le plus anxiogène : 71% des interrogés le redoutent, ainsi que ses conséquences, très loin devant les autres risques.

80 000 incendies domestiques se déclenchent la nuit, tous les ans en France.

 

 

6 questions incontournables pour faire le bon choix

Qu’est ce que c’est ? Un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) est un appareil qui détecte, via une cellule photoélectrique, la formation de fumée d’incendie et déclenche alors une alarme sonore afin d’alerter les occupants.

Comment le choisir ? On trouve aujourd’hui des détecteurs de fumée à tous les prix, en hypermarché, ou dans les magasins de bricolage. Tous n’offrent pas les mêmes garanties. La certification CE est obligatoire, mais n’est pas contrôlée. La certification NF, quant à elle, est un réel gage de fiabilité, car elle implique des tests réguliers. D’autres éléments d’ordre pratique peuvent être pris en compte : facilité de montage, accessibilité bouton test…

Combien an acheter ? Légalement, un seul suffit par logement. Mais d’un point de vu sécurité, il est recommandé d’en placer un par étage si vous avez une habitation à plusieurs niveaux

Où l’installer ? L’idéal est de le placer au centre du plafond, dans les pièces à vivre (salon, chambre…) ou dans le couloir y menant. Eviter de le positionner dans les chaufferies, buanderies, garages et autres pièces similaires, pouvant générer des fumées susceptibles de le déclencher.

Comment l’installer ? Rien de plus simple : au plafond avec un système de vis. Certains modèles bénéficient d’une plateforme qui facilite la pose et l’entretien. A noter, une fixation aimantée ou par collage est déconseillée (pas de mention NF).

Comment l’entretenir?  Il doit être nettoyé chaque mois pour éliminer les poussières et testé chaque semaine à l’aide du bouton test.

 

 

Quelques idées reçues :

– La fumée de cigarette déclenche le détecteur : FAUX. L’alarme ne se déclenche qu’à partir d’un certain taux de concentration de fumée.

– Le détecteur de fumée sert également pour le gaz ou monoxyde de carbone ? FAUX

– Les habitations en béton ne nécessitent pas de détecteur de fumée car elles sont inflammables ? FAUX. Les maisons en béton sont soumises aux mêmes risques que toute autre habitation (bougie, court circuit …)

 

Dkomaison vous conseille la gamme de détecteurs de fumée FIRST ALERT. Ils portent la mention CE obligatoire et sont certifiés NF.

Au choix :

 

 

DETECTEUR DE FUMEE GARANTIE 5 ANS

• Autonomie un an (2 piles alcalines AAA incluses)

• Large bouton test et pause

• Alarme sonore 85db

• Signal de pile faible pendant 30 jours

 Livré avec : 2 piles alcalines 1.5V(AAA), vis et chevilles, plateforme de montage

• Diamètre : 8.5 cm

• Prix indicatif : 14.90 euros

 

DETECTEUR DE FUMEE GARANTIE 10 ANS

• Autonomie 10 ans (pile lithium)

• Large bouton test et pause

• Alarme sonore 85db

• Interconnectabilité filaire

• Signal de pile faible pendant 30 jours

• Livré avec : pile lithium 3v scellée, vis et chevilles, plateforme de montage

• Diamètre : 8.5 cm

• Prix indicatif : 27.90 euros

 

Distribution : grandes surfaces alimentaires

N° consommateur : 0 820  20 51 01

 

Crédit photos : First Alert

 

Publié par Mathilde Saintilan

 

 

 

* Méthodologie : enquête administrée par téléphone le 13 et 14 mars 2012 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 individus de 15 ans et plus, auprès desquels TNS SOFRES a ciblé les chefs de ménage. Au final, 688 chefs de ménage ont été interrogés