Le principe de l’isolation dynamique

Une maison active et peu énergivore

 

Les techniques mises en œuvre pour l’isolation dynamique utilisent des techniques de la domotique. Volets motorisés, capteurs solaires, chauffage programmé font partie des installations qui visent à faire en sorte que la maison réagisse aux événements extérieurs, hiver comme été. L’habitation ainsi protégée participe à des dépenses d’énergie moindres. Mettre en oeuvre des procédés d’isolation dynamique dans son habitation permet de la mettre aux normes de la réglementation thermique 2012 en vigueur.

 


Programmer les équipements de la maison pour réaliser des économies

 

Commençons par l'aspect extérieur du bâtiment. Pour obtenir une température agréable sans trop chauffer, la maison doit être bien isolée. Et pour éviter une trop grande accumulation d’humidité à l'intérieur, elle doit être ventilée, afin de créer un échange d'air entre l'intérieur et l'extérieur et assurer une bonne qualité d'air intérieur.
Une fois ces conditions d'isolation et de ventilation remplies, on peut intervenir sur les ouvrants ; fenêtres, baies, porte-fenêtre. L'installation de volets motorisés est un investissement nécessaire. La fermeture des volets peut être programmée, afin qu'en hiver, ils se ferment lorsque la nuit tombe, à 18h par exemple. Cela évite les déperditions de chaleur et conserve celle-ci dans la maison. L'installation d'un capteur solaire permet de faire en sorte que les volets se ferment lorsque l’ensoleillement est trop direct en été, afin de conserver la fraîcheur dans la maison. L’intérieur reste frais et permet des économies de climatisation. Selon le même principe, la terrasse peut être protégée par un dispositif brise-soleil, un auvent, par exemple. L'isolation dynamique permet ainsi d’économiser sur le budget chauffage et climatisation, tout au long de l’année.

 


Les équipements de chauffage et d'eau chaude basse consommation

 

Comme évoqué, le but de l'isolation dynamique est de réaliser des économies d'énergie et de gagner en confort dans la maison. L’objectif peut être atteint dans la mesure où la consommation d'énergie pour se chauffer et se rafraîchir est raisonnable. Ainsi, dans le cadre d'une isolation dynamique, il est plus sage de privilégier un chauffage et une production d'eau chaude basse consommation :
– une chaudière à condensation. Elle ne brûle pas seulement du gaz, (elle peut aussi fonctionner au fioul), pour chauffer. Les vapeurs de combustion, condensées, servent à chauffer l'eau. On peut choisir un modèle au rendement qui dépasse les 100% PCI (rapport de l'énergie fournie par la chaudière et de l'énergie dégagée par la combustion)
– une pompe à chaleur eau/eau avec un coefficient de performance, COP, supérieur à 6.
– un chauffe-eau solaire individuel. Les panneaux solaires, en général placés sur le toit préchauffent l'eau.

 


En savoir plus

 

L'isolation dynamique par Somfy
scenarii pour une fenêtre, une pièce et la maison :

– Pour la fenêtre – 188.80€ HT
1 commande murale centralisée "Chronis Easy RTS" + 1 capteur intérieur à poser avec ventouse sur chaque vitre "Sunis Interieur RTS"
– Pour une pièce – 258.90€ HT
1 commande murale centralisée "Chronis RTS" + 1 capteur intérieur à poser avec ventouse sur une seule vitre pour une pièce complète "Thermo Sunis RTS"
– Pour la maison – 332 € HT
1 télécommande centralisée "Telis 6 Chronis RTS" + 1 capteur exterieur à fixer en façade "Sunis wirefree RTS"
www.isolation-dynamique.fr/

 

 

Marie-Caroline Loriquet, 03/02/12

 

 

Lire aussi :

La domotique permet-elle de réaliser des économies d'énergie ?

L’hydrothermie : se chauffer grâce à des capteurs dans l’eau