Détecteurs de fumée obligatoires en 2015 dans tous les logements français

Installation, entretien et information

L'occupant du logement devra veiller à l'entretien et au bon fonctionnement du détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF), d'après ce décret d'application de la loi adoptée en mars 2010. Pour les locations saisonnières, les logements meublés, les logements de fonction et les foyers, l'installation et l'entretien du détecteur de fumée incomberont au propriétaire.
Dans les parties communes des immeubles à usage d'habitation, les propriétaires sont par ailleurs "tenus de mettre en oeuvre des mesures de sécurité contre l'incendie", précise le décret. Il s'agit d'"indiquer les consignes à respecter en cas d'incendie et d'éviter la propagation du feu des locaux à risques vers les circulations et dégagements".

Une mesure bien accueillie

Les incendies ont doublé en France ces 20 dernières années

Il y a un incendie toutes les deux minutes, dont 80 à 90% dans des feux d'habitation, et 250 000 sinistres incendies d'habitations sont déclarés chaque année aux assurances.
"En France, plus de 800 personnes perdent la vie chaque année dans des feux d'habitation et plus de 10 000 sont gravement blessées", soulignent dans un communiqué la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet et le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, qui se félicitent de la publication du décret.
"Nous pouvons sauver des vies avec des gestes simples et avec ce décret l'Etat se mobilise en incitant chaque foyer à s'équiper de détecteurs", assurent-ils.
La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) "se réjouit de cette mesure de prévention simple et à faible coût, qui devrait fortement contribuer à réduire les incendies domestiques, un véritable fléau qui provoque 800 décès par an dans notre pays et constitue la 2e cause de mortalité chez les jeunes enfants".
"Le détecteur incendie est l'équivalent de la ceinture de sécurité pour les accidents de la route : il ne réduira pas le nombre de départ de feu, mais en diminuera de manière importante les conséquences dramatiques", souligne le colonel Richard Vignon, président de la FNSPF.

La situation actuelle

Seuls 2 % des logements en France sont équipés de détecteurs autonomes de fumée, dont le prix oscille autour de 20 euros.
Or tous les pays avec un taux d'équipement en détecteurs de fumée supérieurs à 80 % ont diminué le nombre de morts de moitié. Actuellement, ce taux est de 98 % en Norvège et de 89% en Grande-Bretagne.

Source AFP

PARTAGER
Article suivantLes prêts pour vos travaux