Maison basse consommation : focus sur l’étanchéité à l’air

Plusieurs éléments garantissent le confort au sein d’une maison basse consommation. Bien plus qu’une tendance dans l’habitat de nos jours, l’étanchéité à l’air est un point clé qu’il faut prendre en compte lors d’un projet de construction ou de rénovation. Il est important de porter une attention particulière aux flux d’air qui circulent à l’intérieur du bâtiment.

Qu’est-ce que l’étanchéité à l’air ?

L’étanchéité à l’air ou « imperméabilité à l’air » désigne dans le secteur du bâtiment, l’enveloppe qui permet de prévenir toutes infiltrations ou fuites d’air parasites à l’intérieur du bâtiment. On étudie ainsi le niveau d’étanchéité à l’air d’une infrastructure en fonction de son niveau de sensibilité par rapport aux éventuelles fuites qui pourraient favoriser l’infiltration de l’air à l’intérieur du bâtiment, pouvant entraîner des amoindrissements de la performance énergétique, des ponts thermiques, des affaiblissements calorifiques, de la baisse de confort des résidents provoquée par les courants d’air froid et bien d’autres encore.

L’enveloppe étanche et imperméable à l’air est un élément clé qu’il faut impérativement prendre en compte, qu’il s’agisse d’un projet de construction ou de rénovation d’une maison basse consommation. En effet, le confort thermique des résidents en dépend en grande partie de l’étanchéité de la maison.

L’importance de l’imperméabilité de l’enveloppe d’un bâtiment

Un bâtiment perméable à l’air peut avoir de lourdes conséquences notamment en termes de consommation d’énergie. Il faut savoir que cette consommation peut considérablement augmenter jusqu’à 20 % lorsque le bâtiment n’est pas assez étanche que ce soit pour l’utilisation des divers équipements de chauffage, de climatisation ou autres. L’étanchéité à l’air joue également un rôle important en matière de qualité de l’air. Elle permet de diminuer la pénétration par les fuites des diverses pollutions extérieures dans la maison. Le taux de poussières dans l’air est moins important et les risques de voir apparaître des moisissures sont amoindris. Opter pour enveloppe appropriée est un excellent moyen d’améliorer le confort acoustique en rendant l’isolement plus efficace et en réduisant les bruits pouvant provenir de l’extérieur. Enfin, un bâtiment imperméable à l’air est un bâtiment qui s’abîme moins vite, car l’enveloppe permet d’éviter les problèmes de condensation et d’humidité pouvant alimenter les croissances fongiques. Qu’il s’agisse de petits ou de gros travaux de rénovation ou de construction, il est toujours vivement recommandé de demander un devis travaux auprès des professionnels du métier.

Le règlement thermique 2012

Le niveau d’étanchéité à l’air est fixé par la Réglementation Thermique 2012. Cette dernière est également appelée RT 2012. Le calcul de la perméabilité à l’air se fait à partir du coefficient d’étanchéité à l’air appelé Q4Pa-surf. Il détermine le débit de fuite qui parvient à passer à travers de l’enveloppe, et cela, selon l’écart de pression donné. Il est exprimé en m3/(h.m2) de parois froides en déperdition.

Depuis le début de l’année 2013, chaque bâtiment neuf en construction doit obligatoirement avoir fait l’effet l’objet d’une mesure de l’imperméabilité à l’air. Le diagnostic est effectué par les professionnels du bâtiment. Des modifications à apporter à l’enveloppe sont à prévoir en cas de diagnostic négatif.