La RT Grenelle Environnement 2012 finalisée

Une étape décisive

Nouvel objectif clairement affiché : la consommation moyenne d'énergie primaire des constructions neuves devrait ainsi passer de 150 kWhEP/m²/an aujourd'hui à 50 en 2012.
Avec le Grenelle Environnement, il s'agit donc de réaliser, en seulement 2 ans 1?2, un "saut énergétique" plus important que celui réalisé ces 30 dernières années.
Jusqu'ici, la réglementation thermique prévoyait une amélioration de performance de 15 à 20 % tous les 5 ans. L'objectif de 50 kWhEP/m²/an constitue donc un véritable tournant, qui permet à la France de prendre le chemin de l'énergie positive : en 2020, les bâtiments neufs seront non seulement autosuffisants en énergie, mais ils pourront même produire plus d'énergie qu'ils n'en consomment.
Afin d'encourager l'utilisation des énergies peu émettrices de gaz à effet de serre, l'exigence de consommation sera modulée en fonction des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments. L'exigence sera également modulée en fonction de critères techniques tels que la localisation géographique, les caractéristiques et l'usage des bâtiments.
Enfin, afin de garantir la qualité de conception énergétique du bâti, la loi prévoit la définition additionnelle d'un seuil ambitieux de besoin maximal en énergie de chauffage des bâtiments.

Une réglementation qualifiée de "performantielle"

    La Réglementation Thermique "Grenelle Environnement 2012" est avant tout une réglementation d'objectifs. Elle comporte :

  • Trois exigences de résultats relatifs à une performance globale : besoin bioclimatique, consommation d'énergie primaire, confort d'été ;
  • Quelques exigences de moyens, limitées au strict nécessaire, pour refléter la volonté affirmée de faire pénétrer significativement une pratique (équipements d'énergie renouvelable, affichage des consommations…).
  • La nouvelle Réglementation Thermique est plus simple et plus lisible que les précédentes réglementations :

  • Pour une meilleure compréhension et lisibilité, les exigences sont désormais exprimées en valeur absolue, et non plus en valeur relative, ce qui nécessitait de comparer chaque bâtiment à un bâtiment de référence théorique ;
  • La RT 2012 abandonne la multitude de "garde-fous" techniques de la RT 2005 pour se concentrer sur la performance globale du bâtiment. Ainsi, une plus grande liberté de conception est laissée aux maîtres d'œuvres.
    Enfin, l'application et le contrôle de la Réglementation Thermique sont renforcés.

 

En savoir plus

Bientôt un dossier complet
Cette nouvelle réglementation thermique intègre de nombreuses modalités. Afin de les aborder toutes, Batirenover.com prépare un grand dossier pour appréhender tous les enjeux et comprendre ce qui vous attend si vous avez l'intention de faire construire dans un avenir proche. Rendez-vous au mois de septembre.

PARTAGER
Article suivantLes prêts pour vos travaux