1ère certification qualité pour la rénovation des maisons individuelles

certification qualité pour la rénovation des maisons individuelles

Les enjeux de la certification « Maison Rénovée »

Parmi la rénovation énergétique des bâtiments existants, les logements vont occuper une place de choix : ils constituent dès à présent le centre d'attention des pouvoirs publics qui ont décidé d'investir de gros moyens financiers pour décider les ménages à entreprendre rapidement les travaux de rénovation de leur logement. Le redéploiement du crédit d'impôt, la création de l'éco prêt à taux zéro et la mise à disposition d'importantes subventions de lutte contre la précarité énergétique, représentent trois leviers de nature à permettre aux ménages de passer à l'action.

En France, les maisons individuelles représentent plus de 13 millions de logements, soit 57 % du parc de logements des résidences principales. Seule l'intervention d'un professionnel proposant une vision globale et la mise en œuvre de solutions adaptées à chaque situation permet d'obtenir des améliorations significatives, notamment en termes de dépenses énergétiques. C'est cette qualité globale que vise la certification « Maison Rénovée ».

Il s'agit d'une première, car les certifications existantes ne concernent que les bâtiments neufs.

Les travaux de rénovation thermiques pas assez efficaces

L'Observatoire Permanent de l'Amélioration Energétique du logement (l'OPEN) a mené en 2007, à la demande de l'ADEME, une étude sur les travaux de rénovation susceptibles d'avoir entraîné une amélioration énergétique des logements. Cette étude a montré l'insuffisance qualitative des travaux thermiques réalisés dans l'habitat par rapport aux exigences actuelles : moins de 10% des logements ont atteint, après les travaux, un niveau de performance énergétique exemplaire ; les solutions les moins bonnes en termes de performance ont été généralement choisies : les solutions optimales ne l'emportent que dans 10 % des cas.

Une des raisons principales de ces mauvaises performances est que les travaux se font fréquemment par contact direct entre le propriétaire et un ou des artisans ou entreprises, sans faire appel à un architecte / maitre d'œuvre en capacité de proposer une solution globale.

Vers une vision globale et des interventions coordonnées

Des travaux de rénovation de qualité et performants impliquent d'être menés de façon globale, et en coordonnant les interventions de tous les corps de métier. Pour qu'une rénovation soit optimale, un objectif commun doit donc être défini et poursuivi par l'ensemble des corps de métier intervenant sur le chantier. Ce processus nécessite que le chantier soit mené par un « chef d'orchestre » compétent.

En lançant la certification « Maison Rénovée », Céquami souhaite encourager l'émergence de professionnels du bâtiment, moteurs sur le marché de la rénovation globale de qualité. Ces professionnels vont intervenir pour proposer aux occupants, et/ou aux propriétaires, des ensembles de solutions répondant à leurs attentes en matière d'évolution de la qualité d'usage de la maison, intégrant la facilité d'utilisation, le confort et la qualité d'ambiance, tout en permettant une réduction des consommations d'énergie et des émissions de CO2 pour un coût global acceptable. Il y a donc une véritable opportunité pour les architectes qui souhaitent développer ce créneau.

Les caractéristiques majeures de la certification « Maison Rénovée »

Un interlocuteur unique en capacité de mener à bien une rénovation de qualité, sachant coordonner tous les intervenants du chantier pour atteindre un objectif global défini avec le Maître d'ouvrage :

Une évaluation exhaustive de l'existant, point de départ à tout projet de rénovation, permettant de prendre en compte la spécificité de chaque situation. Pour réaliser cette évaluation, un guide d'évaluation sera mis à la disposition du professionnel dans le cadre de la certification.

Un contrôle en continu des travaux puis de la performance obtenue après travaux permettant la
fourniture d'un certificat de conformité et d'un Diagnostic de Performance Energétique.


La certification porte sur 3 types d'exigences :

– L'organisation du professionnel, la qualité des services et bien entendu, la qualité technique des maisons rénovées.

– Le particulier qui s'adresse à un professionnel titulaire du droit d'usage de la certification a l'assurance que ce dernier est engagé dans un processus rigoureux, qui garantit ces trois types d'exigences conditionnant l'attribution et le maintien de la certification.

– Céquami vérifie le respect de ces exigences par des audits périodiques, des vérifications par sondage des travaux de rénovation et des enquêtes de satisfaction auprès des clients. Cette certification est ouverte sur la base du volontariat à tous les professionnels de l'acte de construire, en particulier, architectes et bureaux d'études.

Les 7 thèmes principaux du Référentiel

Le Référentiel prend en compte, de façon exhaustive, les fondements d'une rénovation globale. Après une évaluation initiale de la maison existante, le professionnel pourra hiérarchiser les priorités et élaborer le projet de rénovation avec le particulier. Il le fera à partir des préoccupations constitutives du Référentiel : 7 thèmes principaux, 25 sous-thèmes et un complément pour la démarche HQE®.

thèmes et sous-thèmes principaux du réfrentiel certification

thèmes et sous-thèmes principaux du réfrentiel certification

 

 

Un projet fédérateur

La certification « Maison Rénovée » est née de la volonté de toutes les parties intéressées par l'évolution du marché de la rénovation des maisons individuelles de participer à l'élaboration d'une démarche qualité officielle adaptée aux nouveaux enjeux et aux attentes des particuliers.

Lancé par CEQUAMI, filiale de l'Association QUALITEL et du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) en janvier 2008, ce projet est mené au travers d'un groupe de travail composé des représentants des :

Architectes, avec l'UNSFA, Union Nationale des Syndicats Français d'Architectes ;
Artisans, avec la CAPEB, Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment ;
Bureaux d'études avec le CICF, Chambre de l'ingénierie et du Conseil de France ;
Constructeurs, avec Thermorénov, Association de constructeurs pour l'amélioration de l'étiquette énergie qui a notamment pour membres, l'Union des Maisons Françaises et l'UCI-FFB (Union des Constructeurs Immobiliers)
Diagnostiqueurs/experts avec la FNECI (Fédération Nationale des Experts de la Construction et de l'Immobilier) ;
Entreprises avec la FFB (Fédération Française du Bâtiment) ;
Industriels avec l'AIMCC (Association des Industries de Produits de Construction)
Associations de référence pour la promotion de la qualité de l'habitat : Association HQE, CAH (Club
de l'Amélioration de l'Habitat), Association EFFINERGIE, PROMODUL ;
Instances publiques impliquées dans l'habitat : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise
de l'Energie), ANAH (Agence Nationale pour la Rénovation de l'Habitat), DGALN / DHUP (Direction Générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature / Direction de l'Habitat, de l'Urbanisme et des Paysages, du MEEDDAT et du Ministère du Logement et de la Ville) ;
Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) ;
QUALITEL (Association pour la qualité du logement) ;
Consommateurs avec les principales instances représentatives du secteur du logement.

 

En savoir plus

Pour plus d'infos, rendez-vous sur http://www.maisonrenovee.fr