Moins de deux ans pour remplacer les canalisations en plomb !

La teneur en plomb autorisée dans l’eau potable encore plus réduite

 

Le décret du 20 décembre 2001 a statué, la teneur maximale en plomb autorisée dans l’eau potable devra être réduite à 10 microgrammes par litre, alors qu'elle est fixée à 25 actuellement. On le sait pourtant depuis longtemps, les canalisations en plomb sont dangereuses pour la santé, particulièrement pour les personnes fragiles, comme les jeunes enfants notamment. Dans la seule ville de Paris, par exemple, on estime qu'il y a encore 550 000 branchements en plomb.

 


Le 25 décembre 2013, date limite

 

Ainsi, pour les propriétaires concernés, le 25 décembre 2013, toutes les canalisations en plomb devront avoir été remplacées et cela ne concerne pas que les parisiens, ce décret s'applique bien sûr à l'ensemble du territoire. Cela se justifie d'autant plus que beaucoup de ces installations ont plus de 50 ans.

 


Le cuivre, une alternative vraiment intéressante au plomb

 

Mais alors, par quoi remplacer ces éléments en plomb ? Le cuivre se présente comme une alternative intéressante et saine. Ce métal est facilement malléable, donc s'adapte à toutes les configurations, même aux cheminements délicats. Il offre l'avantage d'être esthétique pour les éléments apparents. Enfin contrairement au plomb, le cuivre ne nuit pas à la santé, au contraire, il est bactéricide, algicide et fongicide. Ainsi, en remplacement des tuyaux en plomb, ceux en cuivre devraient empêcher la prolifération d’organismes pathogènes, comme les légionelles, le Pseudomonas Aeruginosa ou l’E-Coli. De nombreuses études montrent que c'est dans les canalisations en cuivre que les germes pathogènes se développent le moins. Enfin, le cuivre freine les dépots de tartre.

 


En savoir plus

 

www.cuivre.org

 

 

Marie-Caroline Loriquet, 23/01/12

 

 

Lire aussi :

L'alimentation en eau : les tubes et les raccords