L’évacuation des eaux usées

Elle ne demande pas de précaution particulière en matière de qualité sanitaire des matériaux, mais elle est plus exigeante en ce qui concerne le diamètre des canalisations.
En effet, un tuyau de diamètre insuffisant ne permet pas une évacuation normale et un tuyau de trop gros diamètre provoque une chute trop rapide. Le diamètre des tuyauteries d'évacuation des eaux usées est nettement supérieur à celui des réseaux d'eau froide et chaude. Traditionnellement, leur diamètre est de 32 mm pour un lavabo et un bidet, de 40 mm pour l'évacuation des baignoires, douches et éviers, de 50 à 80 mm pour la chute des eaux usées et de 90 à 100 mm pour les eaux-vannes pour l'évacuation des WC (le minimum requis est cependant de 80 mm pour un WC à chasse directe et de 60 mm pour un WC à siphon). La pente de ces canalisations ne doit pas être inférieure à 2 cm/mètre. Pour les appareils fixés en hauteur (lavabo), il faut éviter une pente trop forte et préférer une chute verticale suivie d'une faible pente.

 

Les caractéristiques du tout-à-l'égout

. Le diamètre des tuyaux d'évacuation sera de plus en plus gros avant de se jeter dans le système d'épuration.
. La canalisation qui évacue plusieurs appareils en même temps doit avoir une section égale à la somme des sections des appareils (et non de la somme des diamètres).
. En logement collectif, il est interdit de raccorder des évacuations de sanitaires sur des canalisations autres que des Eaux Vannes (EV): le branchement des sanibroyeurs sur un réseau d'eaux uses (EU) ou d'eaux pluviales (EP) est interdit. Cette contrainte vous incite à bien organiser votre aménagement pour l'emplacement des sanitaires, et à bien réfléchir aux faisabilités d'une extension.

 

Lire notre dossier Les sanitaires