Ponts thermiques, où les traquer ? Comment s’en débarrasser ?

Qu'est ce que les ponts thermiques ?

 

Les ponts thermiques se situent à la jonction entre deux parties différentes de la maison. Ils peuvent réduire considérablement l'efficacité d'une isolation. La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) se montre plus sévère que la précédente à leur égard et impose de les traiter de façon plus efficace.

 
 
Quels sont les endroits de la maison sensibles aux ponts thermiques ?  Quelles sont les solutions ? 
 Fenêtres Isoler les fenêtres avec du joint souple
 Portes Calfeutrer les portes à l'aide d'un boudin enfilé par-dessous
 Toiture Isoler la toiture avec, par exemple un écran de sous-toiture, en veillant ce que la toiture continue à "respirer"
Murs, cloisons, plafond – Pour une paroi donnant sur l'extérieur, de préférence, un matériau isolant, comme le béton cellulaire, ou la brique monomur,
– Pour l'extérieur, isolation par l'extérieur, mais cela laisse un pont thermique au niveau des fondations
– Garnir les cloisons d'un doublage léger
– Pour les plafonds, un faux-plafond isolé
 Sols, planchers intermédiaires  Privilégier un plancher sur solives
 Terrasse La construire sur un remblai plutôt que sur un vide sanitaire
 
Joints anti ponts thermiques GPI Joints anti ponts thermiques GPI

 

Les aménagements "à risques"

 

Une fois l'enveloppe isolée, attention aux travaux qui risquent de créer de nouveaux ponts thermiques, tels que la pose d'une véranda, l'élévation de la toiture, l'ajout d'une aile à la maison, ou d'une terrasse, le percement d'une fenêtre…

 

En savoir plus

 

Téléchargez la présentation en PDF de la Réglementation Thermique 2012 sur le site de l'Ademe

 

Marie-Caroline Loriquet, 06/01/11

 

Lire aussi La laine de roche soufflée pour isoler les combles perdus