L’isolation d’une maison en bois

L’isolation thermique

À épaisseur de mur similaire, une maison en bois est mieux isolée qu’une maison maçonnée. Cela s’explique par le fait que la place pour l’isolant est réduite de moitié dans une maison traditionnelle, car l’épaisseur des murs est plus importante. Il y a donc davantage d’isolant dans une maison en bois ce qui explique donc sa meilleure isolation. Contrairement aux idées reçues, les maisons en ossature bois assurent une réelle garantie de solidité et de durée de vie. Mais cela n’est possible qu’à une seule condition. La maison ne doit pas garder l’humidité, sinon l’ossature serait détériorée, ce qui réduirait sa capacité d’isolation phonique et thermique.
 

L’isolation acoustique

Il existe autant d’essences de bois que d’intensité d’isolation acoustique. En effet chaque bois a ses propriétés. Grâce à sa structure alvéolée faite de minuscules cavités, ces dernières transforment l’énergie acoustique en chaleur ce qui atténue les sons. Les spécialistes de la construction de maison en bois comme So Habitat réalisent les murs en amont, qui reçoivent un isolant sur la façade extérieure. Ensuite, à l’intérieur du mur, un isolant est déposé entre chaque montant et une membrane d’étanchéité est fixée afin de vous assurer un confort maximal. De plus, ils fixent aux tasseaux des plaques de BA13 qui sont des plaques de plâtres isolantes.
 

La RT 2012

Toutes ces précautions prises par les constructeurs pour améliorer l’isolation thermique et acoustique des maisons en bois font écho à la réglementation RT 2012 qui a pour but de diviser la consommation énergétique des ménages par 3. Ainsi, les filières du bâti doivent mettre en place une évolution technologique et industrielle visible, car les bâtiments doivent avoir un très bon niveau de qualité énergétique. L’équilibre technique et économique des constructions neuves doit être trouvé entre les différentes énergies utilisées pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire.