Les solutions d’isolation thermique par l’intérieur

solutions d'isolation thermique par l'intérieur

L'isolation des murs par l'intérieur

Il existe plusieurs solutions « prêtes à poser » pour isoler vos murs intérieurs :

les complexes de doublage se composent d'un panneau isolant (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane…) revêtu d'un parement en plâtre (qui évite la contre-cloison). Les panneaux sont fixés contre le mur, par collage (paroi sèche et plane) ou par vissage sur tasseaux (fixés préalablement au mur). Cette solution offre l'avantage de pouvoir effectuer la pose à l'aide d'un seul produit.

la contre-cloison sur ossature ou maçonnée : le parement de la contre-cloison est le plus souvent en plaques de plâtre vissées sur des ossatures ou parois en briques plâtrières ou en carreaux de plâtre. L'isolant est incorporé entre le parement et le mur support. Cette technique est adaptée pour l'isolation des murs irréguliers en permettant de rattraper les inégalités de surface.

Les panneaux semi-rigides en laine de verre revêtus d'un pare-vapeur en papier kraft, offrent une résistance thermique plus ou moins importante pour des épaisseurs identiques. Ils sont destinés à l'isolation par l'intérieur des murs maçonnés (y compris garage, cellier et escalier de cave) et sont parfaitement adaptés aux éléments de la structure pour l'isolation thermique dans la rénovation de bâtiments existants.

Les panneaux semi-rigides en laine de verre non revêtus, destinés à l'isolation des murs périphériques à ossature bois et des murs dont l'ossature bois est à l'intérieur d'un mur porteur.

L'isolation des planchers par l'intérieur

Les principaux ponts thermiques d'un bâtiment se situent aux jonctions des façades et planchers, façades et refends, façades et toitures, façades et planchers bas, ainsi qu'à toutes les ouvertures (portes, fenêtres, loggias…). Les pertes de chaleur par ces ponts thermiques nécessitent un travail sur la structure même des points sensibles.

En isolant par l'intérieur, les ponts thermiques dus aux ouvertures sont naturellement traités. En revanche, il y a lieu de traiter les ponts des autres jonctions :

au niveau des liaisons murs de façades/planchers. Outre la constitution du plancher et de son isolation, qu'il s'agisse d'un plancher bas, d'un plancher intermédiaire ou d'un plancher haut, il faut veiller à éliminer les ponts thermiques en about de dalle, entre planchers et parois verticales adjacentes.

en plancher bas, une solution simple consiste à poser une couche d'isolant que l'on recouvre ensuite d'une chape flottante, ceci après avoir mis en œuvre un complexe de doublage sur le mur de façade.

dans le cas des planchers intermédiaires, il faut recourir à des rupteurs ou correcteurs (rupteurs partiels) thermiques. Ils se posent à la jonction des murs et planchers avant de couler la dalle. Le rupteur dit total est positionné en périphérie du plancher, en continuité de l'isolation verticale de la façade, dans l'épaisseur du plancher. Le rupteur partiel peut être un entrevous de coffrage léger en polystyrène. Leur nature intrinsèque isolante confère aux éléments posés en périphérie une fonction de rupteur thermique partiel. Ces rupteurs sont appelés partiels car ils n'interrompent pas la dalle de compression, permettant alors de conserver le ferraillage usuel. Dans le cadre de la RT 2005 et des points de consommation gagnés, le rupteur total va permettre un gain de 9 points de C et le rupteur partiel de 5,5 points.

LES SOLUTIONS D'ISOLATION PAR L'INTERIEUR DE LAFARGE PLATRES

1/ Les panneaux de doublage pour les murs

Ils sont adaptés aux situations les plus variées pour l'isolation des murs quelles que soient vos habitudes de confort ou la nature de vos travaux :

Prégymax 32TM, un doublage thermo-acoustique faisant référence, composé d'une plaque PrégyTM encollée sur un panneau de PSE graphité. La matière isolante du Prégymax 32 offre une conductivité exceptionnellement basse donc un pouvoir isolant très important. Elle limite les transferts de chaleur, par conduction grâce à une micro structure alvéolaire fine, par convection grâce à la taille réduite de micro-cellules d'air, et enfin par rayonnement grâce à un enrobage moléculaire (par vaporisation d'un métalloïde). En raison de l'absence d'ossature métallique, Prégymax 32 n'engendre aucun pont thermique structurel.
Enfin, facile à manipuler, Prégymax 32 est le plus léger des doublages thermo-acoustiques ; un panneau Prégymax 32 (13+100) pèse 5 à 10 kg de moins que les autres. Il se distingue par sa souplesse et sa simplicité de pose.

Prégymax 32 est une gamme complète :
– Prégymax 32 PV : doublage thermo-acoustique de perméance P3 destiné aux zones très froides et aux murs anciens revêtus d'un enduit plâtre.
– Prégymax 32 Déco, la plaque pré-imprimée, une solution pour la maison individuelle.
– Prégymax 32 Hydro : en doublage thermo-acoustique des pièces humides.

Prégyréthane 23 est constitué d'une Prégyplac 10 ou 13 collée sur un panneau de mousse de polyuréthane de lambda 23 mW/m.K, et permet à performance thermique égale de diminuer l'épaisseur du doublage et donc de gagner de la surface habitable. Le doublage offre de plus une résistance mécanique élevée. Prégyréthane 23 est disponible avec parement Hydro pour les pièces humides de logement (type EB et EB+p). Le classement de perméance P3 sans pare vapeur permet son utilisation sur tous les types de murs quelle que soit la zone climatique.

2/ Les solutions sol

UnimatTM Plancher Coffraplume, un entrevous de coffrage en polystyrène expansé à surface bombée et fond voûté. Utilisé en fond de coffrage, il apporte un complément d'isolation pour tous les planchers avec chape flottante et une correction du pont thermique d'about de plancher. Associée à un panneau isolant UnimatTM Sol Ultra sous chape flottante (plancher PSE Duo), la solution apporte une très haute performance thermique et la suppression des ponts thermiques des planchers.

 

En savoir plus

www.lafarge-platres.fr