Du tissu acoustique pour s’abriter du bruit

Quand maîtriser le bruit devient possible

 

Dans une habitation, on aimerait que certains bruits soient atténués et que certains autres soient supprimés. En effet, on est content d'entendre les jeux de ses enfants, mais pas trop, alors qu'on ne veut plus avoir à supporter les talons de la voisine du dessus sur le carrelage de sa salle de bains. Les bruits sont divisés en trois catégories : aériens, c'est à dire qui se propagent d'une source vers celui qui les entend (télévision, machine à laver ; de chocs, c'est à dire de vibrations (une machine à laver chez un voisin en phase d'essorage),et enfin ceux qui proviennent d'équipements comme l’écoulement de l'eau dans un tuyau, ou la chute d'un objet dans un vide ordure.

 

Il est possible de d’atténuer le bruit chez soi avec des panneaux, tentures ou stores recouverts d'un tissu acoustique. Un fabricant a en effet créé une toile transonore, qui laisse passer le son à travers ses mailles. Celle-ci enveloppe une ouate et une mousse poreuse qui absorbe les bruits. Dans le cas du panneau, une armature métallique entoure la mousse pour maintenir l'ensemble rigide. Il peut avoir des bords droits, biseautés ou arrondis. Selon les modèles, il est absorbant sur une ou deux faces. La toile est disponible en plusieurs coloris, ce qui lui permet de s'adapter aux différents styles d'intérieurs. Elle est inerte, ce qui veut dire qu’elle limite le développement bactérien et a subit un traitement anti-poussière et salissures.

 

 

Atténuer le bruit sans gros travaux

 

Ces équipements, que ce soit les tentures, les panneaux ou les stores, absorbent les ondes sonores et baissent le temps de réverbération. Cela a pour résultat qu'ils atténuent les résonances, les bruits aériens et de chocs. Leur installation ne nécessite pas d'engager de gros travaux, et ils s'installent dans toutes sortes d'espaces, hauts ou bas de plafond :  sur le mur qui sert de séparation avec l'appartement voisin,  au plafond, etc.

 

 

Les panneaux acoustiques

 

Ce fabricant propose des panneaux absorbantscarrés ou rectangulaires et de tailles variablesà accrocher.

Pour accrocher un panneau acoustique au plafond :

Pour un panneau, il faut 2 rails épais de 20mm, de même longueur que le panneau. Chaque bord du panneau est fixé à un rail. Tous deux sont eux-mêmes vissés au plafond. Leur écart correspond à la largeur du panneau.

Pour accrocher un panneau acoustique au mur :

Pour un panneau, il faut 2 rails épais de 10mm, de même longueur que le panneau et quatre clips, qui ont une bonne résistance à l’arrachement (24 kg par clip) mais permettent un démontage facile. Deux rails sont fixés au mur horizontalement. Les clips sont fixés sur chaque bord du panneau et se fixent aux deux rails, eux-mêmes vissés au plafond.

Que ce soit au mur ou au plafond, on a le choix de la superficie qu'occupent les panneaux. Les rails peuvent être posés en continu, pour former une grande ligne, ils peuvent être regroupés pour occuper toute la surface ou espacés… la pose est libre. Enfin, ces panneaux sont disponibles en plusieurs formats.

– On peut aussi poser un ou plusieurs panneaux aimanté sur une cloison métallique. Ils s'attachent avec 4 à 6 aimants épais de 8mm.

 

Panneaux acoustiques Stereo Texaa

Panneaux acoustiques installés au plafond

 

 

Les stores acoustiques

 

Les stores acoustiques s'installent devant les surfaces vitrées, comme leur équivalent classique et s'adaptent aux mécanismes de ceux-ci. Ils s'opposent à la réflexion du son contre les vitres donc feutrent l'ambiance sonore. En même temps, ils tamisent la lumière. Ils peuvent aussi être suspendus au plafond d'une grande pièce pour faire une séparation légère.

 

Stores acoustiques Vibrasto

 

 

Tissus acoustiques à tendre ou à coller sur un mur

 

On peut également tendre ou coller un revêtement textile sur une cloison.

La pose tendue recouvre toute la surface d'une cloison

Il s'agit de tentures, larges de 150cm, composées de la face textile transonore contre laquelle est appliquée une ouate épaisse de 3mm.

Quatre baguettes fendues sont fixées à la cloison et les bords du lé sont glissés dans ces fentes. Les chutes de tissus servent à jointoyer les écarts entre les lés.

La pose collée recouvre toute la surface d'une cloison

Là encore, ces revêtements sont composés de la même toile qu'en pose tendue et d'une mousse d'absorption acoustique. Ces tentures sont disponibles en deux épaisseurs, 1 et 2cm et en une largeur, 150cm. Elles sont très malléables et conviennent à des pièces qui comprennent des courbes ou des angles complexes. La cloison doit être parfaitement plane et propre pour coller ce revêtement souple dessus.

Ces deux poses nécessitent un relevé des mesures précises des emplacements des éclairages, des prises de courant et des passages de câble. Ensuite, le revêtement prévoit des ouvertures pendant sa fabrication en atelier. Cette précaution garantit une meilleure isolation acoustique.

 

Toile tendue acoustique Vibrasto

Toile tendue acoustique

 

 

Entretien

 

La toile transonore peut se démonter et être lavéeen machine, sans qu’elle se déforme. Elle ne se démaille pas, résiste aux frottements et aux déchirements. On peut passer l'aspirateur sur les panneaux, tentures et stores.

Un traitement spécifique la rend ininflammable, qui supporte les nettoyages en machine.

 

 

Inconvénients

 

Les panneaux acoustiques sont assez épais. Ils mesurent 5cm d'épaisseur en pose murale, cela fait 6cm si on ajoute l'épaisseur des rails et 8cm en pose au plafond, cela fait 10cm si on ajoute l'épaisseur des rails. Le revêtement en pose collée n'autorise aucun défaut sur le support, si la cloison destinée à l'accueillir présente des trous, fissures, il faut prévoir des travaux de rebouchage et de remise en état.

 

 

En savoir plus

 

Gamme stereo ; panneaux acoustiques 210 € HT pour un panneau de 120 x 120cm

Stores et tentures acoustiques Vibrasto

les différents produits Texaa® sont tricotés et assemblés en France, près de Bordeaux

www.texaa.fr

 

Marie-Caroline Loriquet, 02/12/11

 

Lire aussi Qu'est-ce que « l'affaiblissement » acoustique ?