Réhabilitation de combles dans un immeuble d’exception

 

 

Crédit photos : Sylvain Brioude

 

Chaque appartement rénové aura sa propre personnalité :

– Un studio à la décoration et l’agencement contemporains, avec l’espace modulable

– Un 2pièces décoré dans un esprit début 20eme siècle (pâte de verre, carreaux de ciment…)

– Un 3pièces au style bohème chic (verrière, jeu de moulures…)

 

Le maitre d’ouvrage a fait appel à un architecte possédant une double expertise en restauration du patrimoine et en architecture d’intérieur. Il a pour mission de réhabiliter et de mettre en valeur ces 3 appartements, en apportant une empreinte moderne et un luxe contemporain, tout en respectant les règlementations en vigueur.

Des lucarnes ont été créées sur rue dans l’esprit de la façade néo-Louis XV, en concertation avec les architectes des bâtiments de France et architectes voyers de la commune de Paris. Le grand escalier, ayant conservé son décor originel, sera prolongé à l’identique, pour desservir l’étage rénové.

 

 

   

Crédit photos : Sylvain Brioude

 

 

Problématiques liées à l’isolation

– La mise en œuvre de l’isolation de devait se faire en conformité avec la RT des Bâtiments Existants, qui exige une résistance thermique minimale de R=4m² K/H en combles aménagés

– Rapidité et facilité de mise en œuvre : en effet, le chantier étant proche du Palais de l’Elysée, les procédures d’autorisations ont été plus longues que d’habitude, et le chantier a pris du retard dès le démarrage

– L’isolant devait rentrer dans une configuration présentant une épaisseur maximale de 17cm (placage et câblage inclus)

– Le maitre d’œuvre souhaitait des matériaux bisourcés et éco-responsables

– Le coût de l’isolant a également été pris en compte car le budget avait déjà été signé avec une autre solution d’isolation qui s’est avérée trop compliquée à mettre en œuvre

 

La solution : Isoduo 36 d’ISOVER.

 

 

Crédit photos : ISOVER

 

 

Plus d’information sur ce produit ici

 

Publié par Mathilde Saintilan, le 24/04/2014