Economie d’énergie : profiter d’un ravalement pour isoler vos murs.

 

Pour autant, une telle opération peut dans de nombreux cas devenir une véritable opportunité. Si vos murs ne profitent pas d'une bonne isolation et / ou que celle-ci ne répond plus aux dernières exigences des réglementations thermiques en vigueur, il peut être intelligent d'en profiter isoler vos murs par l'extérieur. L'ITE, ou Isolation thermique par l'extérieur, est aujourd'hui une des techniques les plus abouties en termes d'isolation des murs. L'isolant étant placé à l'extérieur, l'isolation thermique par l'extérieur offre une inertie importante tout en supprimant la majorité des ponts thermiques et points singuliers. Les économies et le confort thermique sont au rendez-vous, hiver comme été, tout en valorisant votre bien immobilier.

 

– L'hiver, la partie maçonnée est protégée des températures basses et accumule de la chaleur la journée pour la restituer la nuit. Les appareils de chauffage sont moins sollicités (durée de vie allongée) et plus aucune paroi froide ne vient troubler le confort thermique.

– L'été, le principe s'inverse. La nuit, la partie maçonnée accumule de la fraicheur, alors que la pénétration de la chaleur en journée est largement retardée, voire bloquée. Il n'est « quasiment » plus nécessaire d'utiliser une climatisation.

 

Même si les combles sont prioritaires dans l'isolation, il n'est pas inutile de rappeler que des murs mal isolés peuvent représenter jusqu'à 20% de déperditions d'énergie. L'isolation des murs par l'extérieur prend alors tout son sens, quand vient le moment de monter les échafaudages pour entreprendre un ravalement.

 

 

Les contraintes techniques de l'ITE

 

Sur le plan purement théorique, une isolation thermique par l'extérieur est un chantier à la complexité modérée.

 

1 – Préparation du chantier (tracé, Pose du rail, des équerres, etc.)
2 – Pose de l'isolant (collage ou fixation en fonction de l'isolant choisi)
3 – Découpe spécifique et pose (menuiserie, rebord, etc).
4 – mise en place du bardage (si choix de finition en bardage)
4 Bis – Mise en place des chevilles, trame, enduit et enduit de finition. (En général, lors du choix d'un isolant polystyrène).

 

A noter : Pourtant, aussi simple que cela puisse paraitre, une ITE possède son lot de contraintes. Il est très important de prendre en considération l'ensemble de la structure du bâtiment avant de se lancer. Présence de balcon source de ponts thermiques, présence de nombreuses parois vitrées, rehaussement de toiture nécessaire dans certains cas…et bien d'autres. Il faut également savoir que l'isolation thermique extérieure va créer un véritable cocoon autour du bâtiment (ce que l'on appelle communément l'enveloppe thermique). Ceci peut avoir des conséquences sur la ventilation intérieure avec une maison « qui ne respire plus ». Il faut donc également s'assurer que le système de ventilation sera bien dimensionné. Enfin et pour finir, sur des immeubles des années 70, il est possible de trouver des traces d'amiante dans les colles utilisées. Il faudra alors passer par une entreprise spécialisée (à savoir : il est possible dans certains cas de s'affranchir de nombreux couts liés à l'amiante en « encapsulant » cette dernière)

 

Quoiqu'il en soit, que vous souhaitiez passer par une entreprise spécialisée dans l'isolation des murs, ou que vous préfériez prendre en charge cette réalisation, une étude par un professionnel est ici fortement recommandée.

 

 

Quels isolants choisir pour une isolation extérieure ?

 

 Il existe de nombreux isolants et faire un choix parmi un large éventail peut s'avérer difficile…et long ! Le choix sera fonction de vos critères : budget alloué, performance attendue, conviction écologique, etc. Pour l'isolation extérieure, sous enduit ou sous bardage, les principaux isolants utilisés sont les suivants, avec pour chacun la résistance thermique en fonction de l'épaisseur :

 

Isolant pour ITE sous enduit

Laine de roche (60mm|1.7 – 90mm|2.5 – 110mm|3.1 – 130mm|3.6 – 160mm|4.4)
Polystyrène expansé gris (60mm|1.9 – 90mm|2.8 – 110mm|3.4 – 130mm|4.1 – 160mm|5.0 )
Mousse résolique (60mm|2.7 – 90mm|4.1 – 110mm|5.0 – 120mm|5.5 )

 

Isolant pour ITE sous bardage

Laine de verre en rouleau (75mm|2. – 100mm|2.85 – 120mm|3.4 – 140mm|4.0 – 160mm|4.55)

 

 

ITE -et urbanisme

 

Une autre contrainte à prendre en considération se situe au niveau de l'urbanisme. Ce type de travaux va avoir une conséquence sur l'aspect extérieur du bâtiment. Des autorisations peuvent être nécessaires avant d'engager des travaux. Cela peut être le cas par exemple dans certaines copropriétés, mais également dans certaines villes ou il faudra une autorisation des services de l'urbanisme. En effet, certaines façades anciennes, faisait partie du patrimoine, ne peuvent être modifiées sans autorisation.

 

 

Professionnels ITE : votre devis en ligne

 

 Réaliser une isolation des murs par l'extérieur requiert donc une réelle expertise et une maîtrise technique sans faille. A moins d'être parfaitement à l'aise avec toutes les spécificités de cette technique, il est vivement recommandé de passer par un professionnel pour la réalisation de ce chantier. Par ailleurs, mandater une entreprise spécialisée vous permettra de profiter d'autres avantages indéniables :

 

– Accompagnement technique : réglementation, normes, autorisations

– Risque d'accident limité (travail en hauteur)

– Travail dans le respect des règles de l'art, garantie sur la réalisation

– Aides financières pour des travaux d'économie d'énergie

 

Pour choisir le bon professionnel, l'idéal est de pouvoir comparer les prestations de plusieurs d'entre eux via des devis. Il est important de ra peller qu'un devis d'isolation est gratuit et sans engagement. Une raison de plus pour faire des simulations de coût en ligne sur le site de notre partenaire Kelisol