Interrupteurs déco et design, les dernières tendances

Impressionnants

 

Les interrupteurs se prêtent à toutes vos envies et humeurs, toiles d'artiste, paysages, dessins les revêtent via l'impression numérique. L'impression se fait sur mesure, directement sur la façade de l'interrupteur. Une fois imprimé, il est lavable et indélébile. Les interrupteurs imprimés respectent les normes CE et le label NF et s'adaptent à toutes les installations, modernes ou anciennes. En vente sur le site idzif.

 

 

Fusion

 

L'univers Fusion d'Arnould est le mélange de l'ancien et du contemporain. Il marie formes modernes et dorures avec chic.
Les plaques des interrupteurs Fusion se déclinent en deux types de chanfrein ; droit ou à gorge. Ils sont proposés en trois décors : en version lisse sans élément décoratifs, en version "décor ciselure", ornés de motifs gravés sur la surface de la plaque, et en version "décors à galons" rapportés sur la plaque.

 

 

Infrarouges

 

En remplacement de son équivalent classique, l'interrupteur à infrarouges se déclenche dès qu'il détecte une présence humaine, la temporisation est réglable. Economique, il permet d'éviter de laisser la lampe allumée dans des pièces telles que la cave ou le grenier, ou d'allumer la lampe automatiquement dans des endroits de passage. L'interrupteur peut être réglé afin de fonctionner uniquement dans l'obscurité (< 10 lux) ou à la lumière du jour.

 

 

Design et tactiles

 

Basalte est une entreprise belge spécialisée dans le domaine des commandes KNX domotique. Ce constructeur donne une touche high-tech à ses commandes domotiques. Dotés de plaque sensitive, les interrupteurs s'utilisent comme les téléphones tactiles, désormais entrés dans notre quotidien. En plus de simplement allumer et éteindre, les interrupteurs Basalte règlent l'intensité de la lumière grâce au variateur intégré, par un simple effleurement.

 
 

En savoir plus

 

– Interrupteurs imprimés
www.idzif.com

– Fusion d'Arnould
www.arnould.com

– Infrarouges
www.gotronic.fr

– Basalte
www.basalte.be

 

 

Marie-Caroline Loriquet, le 14/01/11

 

 

Lire aussi :

Dissimuler les câbles dans des plinthes esthétiques et sécurisées