Plantes d’appartement : culture, entretien et soin

Les plantes d’intérieur sont largement répandues dans nos maisons, appartements, bureaux, etc… Certaines, plus tendance, généralement du fait de leur facilité d’entretien et de leur capacité d’adaptation, s’imposent dans de nombreux intérieurs. Toutes nos explications pour en prendre soin.

Des besoins spécifiques selon la plante

Elles offrent non seulement une déco qui s’adapte à tous les décors, mais aussi permettent de profiter d’un coin de nature, même lorsque l’on vit en ville. On profite alors de la satisfaction de les voir s’épanouir.

De plus, selon la plante que vous choisissez, elle peut contribuer à assainir l’air de votre intérieur. Pour profiter au maximum de votre protégée et la voir se développer, il est nécessaire de répondre à ses besoins. En effet, chaque plante d’appartement à des besoins spécifiques en matière de lumière, d’eau, de chaleur, etc. qu’il convient de respecter pour avoir une plante belle et en bonne santé. Vous pouvez retrouver tous les conseils d’entretien sur Minutes Maison, où est effectué une fiche détaillée pour chaque plante.

Des conditions de culture adaptées à votre plante

Comme nous l’avons évoqué, pour voir votre plante s’épanouir, il est primordial de pouvoir lui offrir un emplacement qui répond à ses besoins. Vous devez donc être attentif à la lumière, à la chaleur et à l’hygrométrie.

La lumière

La photosynthèse est vitale pour les plantes. C’est de cette façon qu’elles synthétisent les substances nutritives et produisent la chlorophylle. Il est donc facile de comprendre que sans lumière, les plantes vont mourir. Cependant, il est nécessaire d’offrir à votre plante un emplacement répondant à ses besoins spécifiques. Toutes les plantes ne réclament pas autant de lumière. Ce qui est en soi une bonne nouvelle, car si vous avez un appartement ou une maison très lumineuse, vous aurez le choix entre un grand nombre de plantes. Mais si celui-ci ou celle-ci est plutôt sombre, vous trouverez quand même certaines plantes qui se satisferont de ce peu de luminosité.

C’est pourquoi, il est important de vous renseigner au moment de l’achat de votre plante et ne pas seulement vous fier à son aspect pour la choisir. Veillez néanmoins à protéger vos plantes des rayons directs du soleil qui, bien souvent, peuvent brûler votre plante. Si votre plante est derrière une vitre et que vous constatez que ses feuilles s’enroulent sur elles-mêmes, le bilan est implacable : elle reçoit trop de lumière. Au contraire, si vous constatez que les feuilles de votre plante perdent leurs couleurs, c’est très probablement que l’emplacement choisi ne profite pas de suffisamment de luminosité pour elle.

La température

Pour la santé de vos plantes, la température de votre intérieur ne doit pas être excessive. Une température comprise entre 15 et 22° est suffisante, autre élément important, elle doit toujours rester sensiblement la même. Par contre, pour certaines plantes, surtout celles à fleurs, un écart de 2 à 3° entre le jour et la nuit, si cela est possible, est bienvenu. Au-delà, l’écart de températures serait trop brutal et peu apprécié de vos plantes.

L’hiver est une période difficile pour les plantes, car nos intérieurs sont, bien souvent, trop chauffés pour elles qui sont habituellement au repos à ce moment-là. Si vous en avez la possibilité, pendant l’hiver, installez-les dans une pièce moins chauffée et brumisez de l’eau sur leurs feuilles. Veillez également à les tenir suffisamment éloignées des sources de chaleur et à l’abri des courants d’air.

L’hygrométrie

L’air de nos intérieurs est bien souvent trop sec pour nos plantes. Vous pouvez donc veiller à vaporiser de l’eau sur les feuilles. Les plantes dont les besoins en humidité sont importants peuvent également être installées dans la salle de bain pour parer à ce problème, à condition que la lumière soit suffisante.

Il est également possible d’avoir recours à des solutions permettant d’humidifier l’air de votre intérieur. Ce peut être grâce à un humidificateur d’air ou à des réserves d’eau sur les radiateurs qui vont s’évaporer lorsque celui-ci chauffe. Ces solutions sont certes bénéfiques pour vos plantes, mais aussi pour la qualité de l’air de votre intérieur.

Bien entretenir sa plante

Pour voir votre plante s’épanouir et rester en bonne santé, en plus de lui offrir des conditions de vie adaptées à ses besoins, il convient de l’entretenir et de la soigner pour lui permettre de se développer.

L’arrosage

L’arrosage est essentiel à la survie des plantes et c’est aussi, bien souvent, la première cause d’échec de culture. Si votre plante manque d’eau, elle va se dessécher et peut finir par mourir. À l’inverse, si votre plante est trop arrosée, les racines risquent de pourrir. À l’exception de certaines plantes, comme le papyrus, il est important de ne pas laisser stagner de l’eau, qui est responsable de la pourriture des racines.

En règle générale, il suffit d’attendre que la terre soit sèche en surface pour arroser à nouveau. Cependant, évitez d’utiliser cette solution pour les plantes de terre de bruyère, car c’est un substrat qui, une fois sec, s’imbibe à nouveau difficilement. En été, les besoins en eau sont plus importants. En automne, vous pouvez commencer à espacer les arrosages. Pour les plantes dont le feuillage est fragile, comme les orchidées, vous pouvez choisir de les arroser en procédant à un bassinage. Il suffit alors de tremper le pot dans une bassine d’eau, puis de le laisser s’égoutter. Ainsi, l’eau ne stagne pas et ne risque donc pas de faire pourrir les racines et les feuilles.

Pour l’arrosage de vos plantes d’intérieur, veillez à utiliser de l’eau à température ambiante. Si vous en avez la possibilité, il est préférable de procéder aux arrosages avec de l’eau de pluie.

  • Si vos feuilles jaunissent et tombent, c’est que votre plante reçoit trop d’eau, le terreau est alors foncé.
  • Si les feuilles fanent et deviennent ternes, à l’inverse, votre plante ne reçoit pas assez d’eau. Vous pouvez constater que le terreau se décolle des parois.

Les éléments nutritifs

Les plantes se nourrissent grâce à ce que la terre leur apporte. Pour les plantes d’intérieur, il en va de même. Il est donc tout à fait compréhensible que, petit à petit, elle va épuiser toutes les ressources disponibles dans son pot. Pour éviter les carences, il convient donc de lui en apporter de nouvelles.

Vous pouvez procéder de plusieurs façons. Ce peut être l’occasion de procéder au rempotage de votre plante. Celle-ci va ainsi profiter d’un espace plus grand et d’un apport de nouvelle terre, ce qui va l’aider à continuer à se développer. Si votre plante est déjà grande et dans un pot important, vous pouvez simplement procéder à un surfaçage. Ainsi, vous lui apportez de la terre fraîche et tout ce qu’elle contient pour lui permettre de vivre sans pour autant continuer à se développer. Vous pouvez aussi faire des apports réguliers en différents engrais.

Pour les diversifier, il est possible d’utiliser des engrais naturels en fonction de ce que l’on a sous la main, par exemple, de la peau de banane, du marc de café, du thé, du compost, etc.. Sinon, vous pouvez vous tourner vers un engrais bio disponible en jardinerie, en respectant les dosages recommandés. Mieux vaut commencer les apports d’engrais en avril et les stopper à partir de septembre pour respecter la période de repos des plantes.

Nettoyer ses plantes

Pour bien entretenir vos plantes, il est également important de les nettoyer. Pour cela, plusieurs possibilités. Vous pouvez choisir d’utiliser une éponge humide, de les laver dans votre bac à douche à température ambiante, etc… En effet, n’oubliez pas que vos plantes, au même titre que vos meubles, prennent la poussière et que l’accumulation de particules de poussière entrave le processus de photosynthèse. Il est donc essentiel de la retirer de façon régulière.