Installations photovoltaïques sous surveillance Consuel

Un contrôle de conformité somme toute logique

Le nombre d'installations photovoltaïques raccordées à un réseau public de distribution à basse tension (BT) en France ne cesse d'augmenter depuis trois ans.
On notait en effet, au 31 décembre 2009, un parc raccordé au réseau de 269 MW (dont 200 en métropole et 69 en outre-mer et Corse). La progression de ce parc, entre fin septembre et fin décembre 2009 a été de 54 %. 91 % des systèmes photovoltaïques en service sont des installations de moins de 3 kWc et elles représentent 44 % de la puissance installée.

Face à ce développement important, il était impératif de rappeler aux professionnels qui mettent en œuvre ces installations, que ce sont des générateurs très particuliers et que leur installation nécessite la protection des personnes et des biens dans de bonnes conditions de coupure des circuits.
Comme toute nouvelle activité, de nombreuses entreprises se sont lancées dans ce secteur avec des qualifications et des compétences inégales concernant les règles d'installation nécessaires à la réalisation d'une prestation de qualité gage d'une sécurité absolue.
Cette attestation de conformité, formalisant l'engagement de l'auteur des travaux à avoir respecté les règles de sécurité en vigueur (guide UTE C 15-712), visée par le Consuel permettra à l'installateur, d'apporter à son client, la preuve de sa compétence et d'affirmer son professionnalisme.

Une manière de moraliser le métier

Une installation photovoltaïque comporte des dangers potentiels réels par le fait qu'elle se situe, le plus souvent, dans un environnement non sécurisé comme celui de l'habitat et parce qu'il s'agit généralement d'une installation raccordée au réseau pour l'évacuation de tout ou partie de l'énergie produite.
Les premières statistiques présentées par Consuel ont montré que 45 % des installations contrôlées à ce jour présentaient des non-conformités sur des points majeurs de sécurité pour les personnes. C'est dans ce contexte qu'il est apparu indispensable qu'une attestation de conformité soit exigée comme c'est le cas pour les installations électriques traditionnelles. Outre la sécurité© des personnes et des intervenants (pompiers), ce processus permettra également de s'assurer de la conformité du raccordement au réseau.
Ce dispositif réalisé par Consuel est obligatoire aujourd'hui pour les constructions neuves et pour les rénovations totales. Il existe déjà depuis plus de quarante ans et se trouve donc rôdé auprès des professionnels.

En savoir plus

Un constat pas très rassurant
Sur les 2 341 installations contrôlées en 2009, 864 installations étaient considérées comme non-conformes, 72 % présentaient un risque d'électrocution et les 28 % restant un risque d'incendie. Les principales non-conformités rencontrées lors des contrôles sont les suivantes :
– Absence d'étiquette d'avertissement ;
– Plusieurs prises de terres distinctes non interconnectées ;
– Valeur de la prise de terre incorrecte ;
– Mise en œuvre incorrecte (connexions, type de câble, etc.) ;
– Absence de parafoudre dans les zones kérauniques > 25 ou dans les bâtiments avec paratonnerre ;
– Section inadaptée du circuit entre l'onduleur et le réseau.

Plus d'informations au 0 821 203 202
www.consuel.com

 

Marc Wast

PARTAGER
Article suivantLes prêts pour vos travaux