Quel chauffage choisir pour une maison en rénovation ?

Une bonne isolation, l’assurance d’un chauffage performant
Le principal point faible des maisons anciennes se situe au niveau de l’isolation. Les fenêtres ne bénéficient pas du double vitrage. La laine de verre est usagée. La toiture est vétuste. Bref, le logement s’apparente à une véritable passoire. La chaleur s’échappe de tous les côtés. 30% des déperditions de chaleur s’opère au niveau du toit et 25% au niveau des murs, selon l’ADEME. Des travaux d’isolation sont donc indispensables. Ils améliorent à la fois votre confort et optimisent les performances de votre chauffage.
Avant d’installer les radiateurs électriques à inertie, Aterno propose à ses clients d’effectuer un bilan thermique personnalisé. Plusieurs éléments sont pris en compte dont les caractéristiques de votre habitation (orientation géographique, exposition et isolation entre autres) et vos habitudes de chauffe. Les résultats de l’enquête sont précieux. Ils vous aiguillent sur le choix des actions à mener en priorité.
Les différentes possibilités de chauffage pour une maison en rénovation
Après de longues années de bons et loyaux services, votre installation de chauffage commence doucement à se fatiguer. Elle consomme toujours plus et tombe fréquemment en panne. Le moment de la changer pour un modèle basse consommation a sonné. Plusieurs possibilités se présentent à vous : la chaudière fuel ou gaz, le poêle à bois ou encore le système électrique.
Le gaz
Suivant votre lieu de résidence, il est possible de profiter du branchement au réseau gazier. Si vous souhaitez absolument un chauffage au gaz, une autre alternative existe : le gaz propane. Dans ce cas de figure, de lourds travaux sont à prévoir. Ce système demande la mise en place d’une citerne enterrée ou aérienne et la mise en place d’une évacuation par conduit ou ventouse. Avant de vous décider, veillez à ce que la certification Qualigaz apparaisse bien sur l’étiquette. Elle vous assure la conformité de votre chauffage.
Le fioul
Le chauffage au fioul demande la pose d’une chaudière et d’une cuve en plus des différents radiateurs. Le réservoir prend place dans une pièce bien ventilée. Pour gagner de l’espace, il est possible de l’enterrer dans une fosse ou dans le jardin à condition qu’il reste accessible. Une révision annuelle de l’installation par un professionnel habilité est incontournable. Cet entretien réduit le risque de panne.
Le bois
La cheminée (insert ou fermée) et le poêle constituent des éléments décoratifs à part entière. Leur design s’harmonise parfaitement avec vos goûts qu’ils soient rustiques ou plutôt contemporains. En plus, les soirs d’hiver, la chaleur douce des flammes et le crépitement du bois diffusent, à eux seuls, une ambiance cosy irrésistible. Bûches, pellets, plaquettes ou bois déchiqueté, à vous de choisir. Il faut juste trouver l’emplacement pour les stocker. A force d’usage, un nettoyage s’impose dont vider régulièrement les cendres et ramoner le conduit de cheminée.
L’électricité
Les radiateurs électriques se fixent en toute facilité et ne requièrent aucun entretien. Une fois branchés, ils démarrent au quart de tour. Côté confort, le niveau varie en fonction du procédé choisi (convection, rayonnant ou accumulation). La Rolls-Royce des chauffages électriques est sans conteste le modèle à inertie. Cette technologie offre des performances digne d’un chauffage central. Le must, Aterno a développé une gamme complète de 29 radiateurs adapté à chaque utilisation (salon, chambre, salle de bains, mobile, plinthe et vertical).
Bon à savoir
Le chauffage au sol constitue une solution possible dans une maison en rénovation. Mais, cela implique un coût. S’additionne, en plus, des frais de l’équipement ceux des travaux pour changer l’intégralité du revêtement.
Le radiateur intelligent, un gain d’argent et de temps
Le chauffage occupe une part importante dans votre budget énergétique. Pour réduire la note, mieux vaut investir dans un système basse consommation tel que le radiateur électrique à inertie mais, pas seulement. La domotique permet de réduire au maximum les dépenses inutiles et de vous faciliter le quotidien. Aterno a mis au point une série d’outils connectés. Vous maîtrisez ainsi parfaitement votre consommation. Par exemple, le détecteur d’ouverture donne l’ordre au thermostat de couper le radiateur, si une fenêtre est ouverte. Le détecteur de mouvement permet d’ajuster la température selon la présence ou non de personnes dans votre logement. Le thermostat déporté sans fil paramètre au demi-degré près la température dans chaque pièce. L’application MyAterno permet, enfin, de piloter à distance votre chauffage via votre tablette ou votre smartphone.
Pour plus de renseignements sur le chauffage économique Aterno, n’hésitez pas à demander notre guide gratuit et sans engagement.