Les systèmes de production de chauffage : appareil individuel ou chauffage central ?

appareil individuel ou chauffage central ?

Un tableau précis vaut mieux qu'une longue explication, vous pourrez ainsi comparer les avantages et les inconvénients des différents modes de chauffage :

Les appareils de chauffage électrique individuels

Attractifs par leur faible coût à l'achat, la souplesse de leur utilisation et la facilité de leur entretien, moins attractifs par leur coût de fonctionnement élevé et leur taux de pollution.

 
Type  Avantages   Inconvénients
 Convecteur électrique  Coût d'achat le moins cher.

Très bonne isolation sinon coûts de fonctionnement très élevés.

Stratifie l'air chaud.

Brûle les poussières.

Augmente les vitesses d'air dans l'habitat.

Panneau radiant électrique

ou

infrarouge à quartz

Chaleur radiante mieux répartie que celle d'un convecteur.

2 à  3 fois plus cher qu'un convecteur à l'achat.

Coûts de fonctionnement élevés.

Attention aux risques de brûlures !

Très bonne isolation, sinon coûts de fonctionnement très élevés.

Radiateur à bain d'huile

ou

à accumulation

Chaleur radiante mieux répartie et plus douce qu'un convecteur.

Bonne stabilité de la températurepar forte inertie.

Environ 70 % de consommation en heures creuses, d'où près de 20% d'économie.

Mobilité.

Adaptés aux pièces mal isolées à faible taux d'occupation.

Plus cher à l'achat que le convecteur.

Environ les mêmes coûts de fonctionnement que les panneaux radiants.

Très bonne isolation, sinon coûts de fonctionnement très élevés.

 Radiateur à céramique

Chauffage rapide.

Température constante.

Prix d'achat : environ le double de celui d'un convecteur.

Très bonne isolation, sinon coûts de fonctionnement très élevés.

 Radiateur à air pulsé  Chauffage rapide.

Stratifie l'air chaud.

Mouvements d'air.

Très bonne isolation, sinon coûts de fonctionnement très élevés.

D'après La maison des [néga]watts, Thierry Salomon et Stéphane Bedel, terre vivante.

Les appareils de chauffage individuels non électriques

Comme les appareils de chauffage électrique individuels, leur prix d'acquisition est faible mais ils ne sont pas non polluants…

 
 Type Avantages    Inconvénients
 Radiateur à catalyse au butane

Mobilité.

Chauffage par rayonnement.

Risque de dégagement toxique.

Produits de combustion restitués dans l'ambiance.

 Radiateur gaz à ventouse

Consommation économique.

Convient aux petites pièces.

Nécessité de percer le mur extérieur.

Réseau gaz à l'intérieur de l'habitat.

 Insert ou poêle à bois

Emploi économique.

Ecologique.

Feu de bois agréable.

Manutention et entretien important.

Chauffage très "centralisé" et puissance souvent très importante (supérieure aux besoins de la pièce)

 Poêle au kerdane

Mobilité.

Gestion du chauffage à la carte.

Bon rayonnement.

Coût d'utilisation élevé.

Dégagement toxique à l'allumage et à la coupure.

Vapeur d'eau

D'après La maison des [néga]watts, Thierry Salomon et Stéphane Bedel, terre vivante.

Les systèmes de chauffage central

Le chauffage central, chaudière et réseau de radiateurs, est confortable, souple de par son utilisation et le choix de tout type d'énergie.

Chaudières et radiateurs à eau ont fait de gros progrès depuis une vingtaine d'années. Le rendement des chaudières s'est accru de 20 à 35 %, la température de l'eau est moins chaude, les radiateurs à forte inertie (fonte) maintiennent une température stable ; pour les maisons très bien isolées, les radiateurs en acier ou aluminium permettent de réchauffer l'air plus rapidement.

Depuis vingt ans, la technique des planchers chauffants à eau a considérablement progressé. A basse température, ils chauffent la pièce de manière très homogène et présentent le meilleur confort thermique actuel. Réversibilité énergétique du système.

 
Type   Avantages   Inconvénients 
Chauffage central à radiateurs à eau

Bonne répartition calorifique.

S'adapte à la recherche d'uen énergie à faible coût.

Installation onéreuse et nécessité d'un bon entretien.

Plancher chauffant

Plafond rayonnant à eau

S'adapte à la recherche d'une énergie à faible coût.

Ne déssèche pas l'air.

Confortable et invisible.

Coût plus élevé que le système précédent d'environ 15%.

Plancher chauffant

Plafond rayonnant par résistances électriques

 

Mêmes avantages que le précédent excepté le coût de fonctionnement.

Impossibilité d'utiliser une autre énergie.

Coût de fonctionnement élevé.

Plancher

Géothermie

Peut diviser par 3 l'énergie électrique nécessaire au chauffage.

Par réversibilité, possibilité d'avoir un plancher rafraîchissant.

Confort.

Le fluide frigorigène utilisé est nuisible pour l'environnement.
Chauffage solaire par le plancher

Energie gratuite, non polluante.

Permet des économies jusqu'à 70% des coûts de chauffage et d'eau chaude.

Le coût d'investissement est assez élevé et nécessite un emplacement pour les capteurs. Il ne se suffit pas à lui-même et impose un chauffage d'appoint.

D'après La maison des [néga]watts, Thierry Salomon et Stéphane Bedel, terre vivante.

FAQ

1. Pourquoi revoir mon isolation avant mes équipements ?

Dans une maison non isolée, 30 % des calories s'échappent par la toiture, 25 % par les murs et 13 % par les vitres… Une isolation thermique de qualité est donc primordiale pour optimiser votre installation de chauffage, réduire votre facture énergétique et gagner en confort !

2. Où faire installer les radiateurs dans les pièces ?

La situation, la taille et le nombre de radiateurs optimisent le confort de chaque pièce. Si votre pièce n'est pas bien isolée, faites placer les radiateurs le plus près possible de la source d'air froid pour éviter les effets de « paroi froide ». L'air froid et l'air chaud circuleront de manière plus homogène sans créer une désagréable impression de courant d'air. Enfin, vous éviterez les effets de buée.
Si votre maison est bien isolée, cela aura moins d'importance.

3. Qu'est ce que la chaleur douce ?

Il n'est pas nécessaire de chauffer à 90°C l'eau qui circule dans les radiateurs. Selon l'Ademe, 50°C suffisent pour procurer confort et bien-être : c'est la « chaleur douce ». La restitution de la chaleur par les radiateurs est alors plus diffuse, donc plus agréable et totalement sécurisante : elle évite les risques de brûlure chez les enfants. Bien entendu, le dimensionnement des radiateurs doit être adapté au mode chaleur douce par votre installateur.
 

 

Le saviez-vous ?

Une installation de chauffage central comporte un thermostat qui stoppe la chaudière dès que la température choisie est atteinte. Or, le plus souvent, seul le brûleur est stoppé et le circulateur (élément qui fait circuler la chaleur) continue de tourner inutilement. Il engendre alors une consommation électrique qui peut être aussi importante que tout l'éclairage de la maison.