Les énergies : électricité, fioul, gaz naturel ou bois ?

électricité, fioul, gaz naturel ou bois ?
L'électricité alimente quant à elle les panneaux rayonnants, les convecteurs ou les planchers chauffants.

Le gaz naturel

Le gaz naturel émet 20 à 25 % de gaz à effet de serre en moins que le pétrole. Inodore, bon marché et confortable, il permet un grand confort et une grande souplesse en termes de régulation. Cette énergie offre un très bon compromis investissement/coût d'exploitation/confort. Elle complète parfaitement les énergies renouvelables comme le solaire thermique ou la pompe à chaleur.

En savoir plus

L'électricité

L'électricité est, en France, produite à 80 % par des centrales nucléaires et à 15 % par des centrales hydrauliques. Les 5 % restants sont partagés entre les diverses énergies fossiles. À la différence du fioul et du gaz, l'électricité n'est pas une source d'énergie mais une énergie à part entière.

En général sélectionné pour son faible investissement, le chauffage électrique direct reste très consommateur d'énergie primaire.

Le fioul

Très décrié, le fioul est considéré, comme les autres énergies fossiles, responsable du réchauffement climatique.

Les chaudières fioul ont cependant fait d'énormes progrès au cours des quarante dernières années, tant au niveau des brûleurs que des chaudières elles-mêmes, avec l'avènement des chaudières à haute pression et/ou condensation.

Le chauffage au fioul permet la diffusion d'une chaleur homogène sans assécher l'air ambiant. Il est souple d'utilisation en termes de stockage, de régulation et de production d'eau chaude sanitaire. Il peut aussi se coupler à des énergies renouvelables comme le solaire ou la pompe à chaleur.

Le bois

Traditionnel, le chauffage au bois est aujourd'hui très tendance ! Cette énergie naturelle et renouvelable permet en effet une combustion rayonnante, faible en CO2 et sans impact sur l'effet de serre. Si l'achat et la pose d'un appareil de chauffage au bois restent relativement élevés, même avec les avantages fiscaux, l'amortissement est assez rapide compte tenu du prix de la matière première. Ainsi, d'un excellent rendement et peu émetteur de CO2, les appareils fonctionnant aux bûches et aux granulés assurent le chauffage avec un atout charme certain.

FAQ

1. Comment savoir si je dois remplacer mon équipement ?

Le remplacement d'une ancienne chaudière au gaz ou au fioul par un modèle à haut rendement est presque toujours d'un bon rapport coût/efficacité. Mais avant tout, plusieurs indices vous permettront de déterminer la nécessité de remplacer votre système de chauffage :
– la chaudière a plus de 15 ans,
– elle doit souvent être réparée,
– les factures augmentent régulièrement,
– certaines pièces de la maison sont trop chaudes ou trop froides,
– le système est bruyant,
– l'amélioration globale des performances énergétiques de votre maison permet d'envisager un système plus adapté,
– vous avez agrandi l'espace de votre habitation.
En revanche, n'oubliez pas que si votre système est assez récent et efficace et si vous prévoyez d'agrandir l'espace chauffé de votre maison, améliiorer l'étanchéité et l'isolation de votre bâtiment peuvent vous permettre d'éviter un changement d'installation.

2. En rénovation, comment réduire sa consommation d'électricité ?

Dans un premier temps, isolez parfaitement votre maison. Ainsi, n'hésitez pas à faire mettre + de 20 cm d'isolant dans vos combles, d'isoler vos murs par l'intérieur ou mieux par l'extérieur, à faire installer des doubles vitrages, ainsi qu'une ventilation double flux ou hydgro B. Ensuite, optez pour un système de type plancher ou panneaux rayonnants, assortis d'une régulation et d'une programmation.