La chaudière basse température

Tout en apportant un confort au moins équivalent aux chaudières classiques, les chaudières basse température permettent de réaliser des économies d'énergie de 15 à 20 %, en remplacement de votre ancienne chaudière.

Fonctionnement

Les installations traditionnelles fonctionnent, en règle générale, à une température d'eau de chaudière constante d'au moins 70-80° C, que les besoins calorifiques soient faibles ou élevés.

La chaudière basse température fonctionne à une température d'eau modulée, ce qui suffit pour atteindre une température d'ambiance confortable dans une construction bien isolée. Les déperditions par les surfaces et par les fumées sont fortement réduites par rapport à une chaudière standard. Ce principe augmente le rendement de votre équipement, économise de grandes quantités de combustible et préserve l'environnement.

Remplacer votre ancienne chaudière

En rénovation, la chaudière basse température peut être raccordée à vos émetteurs de chauffage à eau chaude existants. Cependant, pour plus de confort et d'économies d'énergie, il est préférable de l'associer à :
– un plancher chauffant basse température. De lourds travaux de rénovation devront être alors envisagés,
– des radiateurs à chaleur douce, dimensionnés pour que l'eau de retour du circuit de chauffage ne dépasse pas les 60 °C.
Pour connaître la solution la mieux adaptée à la configuration de votre habitat, n'hésitez pas à demander conseil auprès de votre installateur.

Selon le modèle de chaudière basse température choisi, l'évacuation des fumées de combustion peut se faire de différentes manières :
– si vous disposez d'un conduit de cheminée individuel, dédié à l'évacuation des produits de combustion, vous pouvez le réutiliser. Cependant, il faudra envisager de le faire tuber (doublage), pour le protéger de l'humidité produite par les fumées basse température.
– si vous ne possédez pas de conduit de cheminée individuel, votre installateur raccordera votre chaudière à un système de ventouse (horizontal, vertical ou dissocié) évacuant directement les fumées de combustion à l'extérieur de votre logement.

« Les plus »

– En remplacement d'une chaudière traditionnelle, la chaudière basse température permet de réaliser 15 à 20 % d'économies d'énergie.
– La chaudière basse température répond à la fois à vos besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire (dans le cas d'un modèle double-service).
– Elle peut être associée à des systèmes solaires (chauffe-eau solaire individuel, système solaire combiné).

La chaudière basse température Luna 3 CHAPPEE

Allier confort et performance : voici le maître mot de la gamme de chaudières murales Luna 3, proposée par Chappée. Avec 23 modèles (de 4 à 33 kW), cette solution s'adapte à tous les types de logements.
Découvrir cette chaudière

 

A savoir !

Depuis le 1er janvier 2009, la chaudière basse température n'est plus éligible au crédit d'impôt.