La chaudière à condensation gaz naturel

Conçue pour tirer profit des vapeurs d'eau chaude contenues dans les fumées de combustion, la chaudière à condensation gaz naturel est reconnue comme l'une des plus performantes. Confortable et respectueuse de l'environnement, elle vous permet également de réaliser jusqu'à 30 % d'économies d'énergie sur votre facture, en remplacement de votre ancienne chaudière.

Fonctionnement

Lorsque vous couvrez une casserole en pleine cuisson, votre couvercle se couvre de gouttelettes d'eau chaude : c'est ce qu'on appelle le phénomène de condensation. En effet, la vapeur d'eau que dégage la cuisson de vos aliments, reprend sa forme liquide au contact de la paroi froide du couvercle. La chaudière à condensation exploite ce phénomène pour tirer profit de la combustion du gaz naturel, au maximum.

En effet, la combustion du gaz naturel dégage des fumées contenant de la vapeur d'eau à haute température. Contrairement aux chaudières classiques, qui évacuent ces fumées de combustion, la chaudière à condensation en exploite une partie pour préchauffer l'eau de retour du circuit de chauffage : les fumées passent à travers un échangeur-condenseur dans lequel circule l'eau de retour du circuit de chauffage, plus froide. A son contact, la vapeur d'eau se condense tout en préchauffant l'eau qui passe dans l'échangeur. Une fois préchauffée, l'eau se dirige vers le brûleur pour atteindre sa plus haute température, sans surconsommation d'énergie.

Remplacer votre ancienne chaudière

La chaudière à condensation peut être raccordée à tout émetteur de chaleur fonctionnant à l'eau chaude. Cependant, ses performances ne sont optimisées que lorsque l'eau de retour du circuit de chauffage est assez froide pour permettre le phénomène de condensation. Ainsi, lors du remplacement de votre chaudière, assurez-vous, auprès de votre installateur, du bon dimensionnement de vos radiateurs existants.

Selon le modèle de chaudière à condensation choisi et la configuration de votre habitat, l'évacuation des fumées de combustion peut se faire de différentes façons :
– si vous disposez d'un conduit de cheminée individuel, dédié à l'évacuation des produits de combustion, vous pouvez le réutiliser. Mais, il faudra, en amont, envisager de le faire tuber (doublage), pour le protéger de l'humidité et de l'acidité des condensats évacués.
– si vous ne possédez pas de conduit de cheminée individuel, votre installateur raccordera votre chaudière à un système de ventouse (horizontal, vertical ou dissocié) évacuant directement les fumées de combustion à l'extérieur de votre logement.

Les « plus »

La chaudière à condensation présente de nombreux avantages :
– elle permet de réaliser jusqu'à 30 % d'économies d'énergie, par rapport à votre ancienne chaudière,
– elle répond à vos besoins de chauffage et en d'eau chaude sanitaire, dans le cas d'une chaudière double-service,
– elle est confortable et respectueuse de l'environnement,
– elle peut être combinée à des systèmes solaires : chauffe-eau solaire individuel, systèmes solaires combinés…,
– elle bénéficie de mesures fiscales incitatives : crédit d'impôt de 25% pouvant être porté à 40 %* , éco-PTZ, TVA à 5,5 %, aides et subventions…

VAILLANT : la chaudière à condensation ecoTECplus

Les chaudières murales gaz micro accumulation à condensation ecoTEC plus sont l'aboutissement de 130 ans de recherches technologiques chez Vaillant. Les techniques de condensation et de micro accumulation alliées à la performance accrue des différents composants vous offrent un rapport puissance/économie/compacité des plus performants. Classée parmi les chaudières à gaz les moins polluantes ecoTEC plus vous permet de bénéficier de 25 à 40 % de crédit d'impôt.
Découvrir la chaudière ecoTECplus

* A la double condition que :
– ces chaudières soient installées dans un logement achevé avant le 1er janvier 1977 ;
– leur installation soit réalisée, au plus tard, le 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de l'acquisition de votre logement.