MaGarantie5ans.fr et Spareka, deux modèles de start-up pour construire un monde durable

Selon une étude de l’IFOP, « 61% des Français ne réparent pas leurs appareils électriques et électroniques lorsqu’ils tombent en panne », ce qui épuise considérablement les ressources de notre planète. Le chiffre est d’ailleurs impressionnant : 23 millions d’appareils électroménagers sont jetés chaque année en France alors que l’on pourrait leur donner une nouvelle vie ! [1]

C’est pour réduire ce gaspillage d’électroménagers que les entreprises Ma Garantie 5 ans et Spareka.fr se sont chacune données la mission d’orienter le consommateur vers des modes de consommation plus écologiques et économiques. D’un côté Ma Garantie 5 ans aide le particulier à choisir un modèle d’appareil durable et réparable ; et dans un deuxième temps, Spareka aide le consommateur à bien entretenir puis à réparer son appareil pour allonger sa durée de vie. 

Déjà 33% des européens affirment préférer acheter des objets et appareils de seconde main plutôt que de les acheter neufs – chiffre qui augmente d’année en année car réparer, donner, revendre, troquer, revient dans les mœurs. [2]

C’est donc en favorisant la commercialisation d’appareils durables et en facilitant l’accès aux pièces détachées que les deux start-up parisiennes encouragent les consommateurs à réduire leur impact environnemental.

MaGarantie5ans, la 1ère plateforme e-commerce à promouvoir une consommation durable

Lancé en 2012, le concept de la start-up est né pour subvenir à un réel besoin : commercialiser des biens électroménagers durables et réparables grâce à un indice de durabilité.

Pour MaGarantie5ans la durabilité repose alors sur 4 piliers :

  1. La sélection de produits durables grâce à la création d’un indice de durabilité

  2. L’allongement de la durée de vie des produits en garantissant tous leurs produits 5 ans gratuitement

  3. En favorisant la réparation et même la réparation hors garantie de tous leurs produits (vente de pièces détachées : Spareka)

  4. En éduquant les consommateurs en communiquant sur un blog de conseils pour adopter un nouveau mode de consommation

Spareka développe des outils pédagogiques gratuits pour aider le particulier à réparer lui-même son appareil

Depuis 2012, Spareka se bat pour permettre aux particuliers de réparer eux-mêmes. Sur le site internet, on trouve plus de 750 tutoriels gratuits pour apprendre à réparer, un chatbot de diagnostic de panne, permettant à tous d’identifier gratuitement et facilement sa panne, et plus de 8 millions de références de pièces détachées. Spareka propose aussi, depuis plusieurs années, un service de réparation en visio, avec un expert.

Le confinement a accéléré certaines prises de conscience écologique

Geste écologique et économique, le “faire soi-même” convainc de plus en plus de français. Les français ont profité du confinement pour réparer eux-mêmes.

  • + 250% de commande d’aide à la réparation en visio. Pour absorber cette charge de travail, Spareka a embauché une dizaine de techniciens pour aider le plus de personnes possible à réparer à distance.
  • + 45% d’utilisation des diagnostics de panne gratuits, soit environ 30.000 auto-réparateurs confinés
  • + 40% de vente de pièce détachées
  • + 25% de vues des tutoriels sur la chaîne YouTube
  • + 23% d’abonnés, dont 33% de femmes, portant le nombre total d’abonnés de la chaîne à 93.500 de personnes

Après le confinement, Spareka a interrogé ses clients (1.400 répondants) [3] : 91% d’entre eux ont réussi à réparer leurs appareils, facilement, avec des outils basiques. Libérer l’information, la rendre accessible au grand public, permet de redonner le pouvoir aux consommateurs.

« Réparer soi-même permet de s’affranchir de la tutelle des fabricants. Nous ne pouvons plus gaspiller et jeter plus de 20 millions d’appareils électroménagers chaque année, à cause d’un manque d’information explique Geoffroy Malaterre, fondateur de Spareka. Notre objectif est d’utiliser les nouvelles technologies pour redonner du pouvoir aux consommateurs et de la valeur aux produits ; et réduire ces milliers de tonnes de déchets produits par an. C’est ce que nous faisons au travers de cette nouvelle application. »

La volonté de faire changer les modes de consommation

MaGarantie5ans et Spareka, les deux start-up françaises se battent contre l’obsolescence programmée en France.
En effet pour Benoit Delporte, fondateur de MaGarantie5ans : “C’était une évidence pour nous de collaborer avec l’expert de la pièce détachée, la durabilité est un enjeu important et nous souhaitons offrir les meilleures solutions de réparation à nos consommateurs.”

Grâce à leur travail dans le secteur de l’électroménager ils ont permis à leur échelle de réduire les déchets électroménagers.

Depuis son lancement en 2012, Spareka a permis la réparation de plus de 700.000 appareils, fait économiser plus de 400 millions d’euros à ses clients, a évité 27.000 tonnes de CO2. A travers cet outil, l’entreprise veut sauver 150 appareils par jour avec comme leitmotiv la réduction des déchets, l’impact économique pour les familles et la fierté des consommations à réparer eux-mêmes.

Quant à MaGarantie5ans, en plus de proposer un indice de durabilité, la start-up vend également tous ses produits (sauf accessoires) avec une garantie 5 ans incluse gratuitement. Garantir ses produits 5 ans, c’est lutter contre l’obsolescence programmée et réduire son impact environnemental. Les produits durent plus longtemps et le gâchis électronique est alors réduit, soit 1.1M de tonnes de déchets en moins sur 5 ans.

Annexes :
[1] 23 millions d’appareils électroménagers sont jetés chaque année en France – source : Murfy
[2] Déjà 33% des européens affirment préférer acheter des objets et appareils de seconde main plutôt que de les acheter neufs – source ADEME
[3] Résultats complets du sondage sur demande – sondage datant de Mars/Avril 2020 « Réparer confinés » – 1400 répondants

En Savoir Plus