Catalogue
produits
Devis
travaux
Bilan
énergétique
Guide
thématique
Suivez-nous sur : Facebook Twitter

Vous êtes ici : Accueil > Construire et Rénover > Sanitaire et plomberie > L’injection de CO2 : une alternative à l’adoucisseur d’eau

Dossier : L’injection de CO2 : une alternative à l’adoucisseur d’eau

Recommander cet article
Imprimer cet article
L’injection de CO2 : une alternative à l’adoucisseur d’eau

Voici un procédé qui permet de profiter d’une eau sans calcaire dans la maison : l’injection de CO2 dans les canalisations. Utilisé depuis une dizaine d’années dans l’industrie du Champagne, ce concept écologique et économique s’installe depuis peu chez les particuliers. Découverte.

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Une alternative à l'adoucisseur d'eau

 

Nous sommes nombreux à subir les désagréments d'une eau trop dure, c'est à dire d'une eau trop chargée en calcaire. cela signifie qu'elle contient du magnésium et des carbonates de calcium. Ces derniers sont très peu solubles et s'incrustent donc dans les canalisations et les appareils ménagers. Chez soi, les effets les plus visibles se trouvent sur nos robinets d'eau chaude, sur les parois de la baignoire ou de la douche, pour n'en citer que quelques uns.

Pour remédier à ce problème, on peut installer un adoucisseur d'eau. L’inconvénient de celui-ci est qu’il doit être bien réglé pour être efficace. Le réglage est donc délicat : l'eau ne doit pas être trop douce, car elle devient aussi corrosive que l’eau trop dure. De plus, l'entretien est assez contraignant (sels de régénération, grosse quantité d'eau pour rincer l'appareil régulièrement). Voici une alternative qui permet à l'eau de conserver son équilibre minéral, bien connu des aquariophiles !

 

 

Du CO2 stocké en bouteille

 

Ce procédé consiste à injecter du CO2 dans l'eau en amont de son utilisation dans la maison. Il est stocké sous forme de bouteille de gaz de 10kg. D’où provient le gaz ? Il est recueilli par captation, une technique qui consiste à le récupérer avant qu'il soit rejeté par les entreprises dans l'atmosphère. Il est ensuite filtré afin d'être de qualité alimentaire, c'est à dire propre à la consommation, il est notamment utilisé pour gazéifier certaines eaux pétillantes. Il est en outre bactériostatique (il ne permet pas aux bactéries de proliférer), non inflammable, non corrosif et ne laisse ni trace, ni odeur, ni résidu. Il doit seulement être installé dans un local où l’air doit pouvoir circuler.

 

 

Une eau transformée et améliorée

 

Le CO2 est injecté automatiquement et en continu, via un module de contrôle, dans chaque litre d'eau. A chaque injection, une petite lumière rouge témoigne du bon fonctionnement du système. Lorsqu'il entre en contact avec l'eau, il se transforme en acide carbonique. Cet élément inoffensif (c'est lui qui provoque les bulles dans la limonade) dissout le calcaire et le transforme en bicarbonates de calcium et de magnésium. Le taux dans l'eau de ces éléments est le même avant et après injection. Les canalisations et les installations ne sont donc pas entartrées. C'est une action similaire à celle du vinaigre blanc, mais plus douce et surtout préventive.

 

 

Diagnostic dureté de l'eau avant l'installation

 

Avant de se lancer dans les petits travaux de mise en route de ce système, un diagnostic des canalisations est effectué. En effet, il est important d'analyser la dureté de l'eau, son TH, ou titre hydrotimétrique (indicateur de la minéralisation de l'eau), son pH, sa pression ainsi que les canalisations pour prévoir une installation adéquate. A partir des résultats, l'installateur détermine le pH de l'eau afin qu'il corresponde à l'équilibre recommandé.

 

 

Installation des 3 modules

 

Ce système se compose de trois éléments ; une bouteille de gaz (de CO2), un module hydraulique et un boîtier de contrôle.

- Le module hydraulique est une série d'éléments reliés entre eux, un compteur et un appareil qui indique la pression du gaz. Il sert à réguler la pression de l’eau du réseau. De plus, il favorise le mélange du C0² à l’eau et sécurise l’installation. Il est installé juste après l'arrivée d'eau et le compteur général d’eau.

- La bouteille est installée au pied du précédent élément. Son manodétendeur (il sert à réduire la pression du gaz et à en contrôler le débit) indique le niveau de gaz carbonique qui reste dans la bouteille. Elle maîtrise la pression d’injection du C0² mais aussi dose la quantité qui est envoyée dans l'eau. Plus l'eau est dure, plus elle en injecte.

- Enfin, le boîtier de contrôle a pour rôle de gérer la quantité de gaz à introduire dans l'eau, en fonction de sa dureté. Il sert de compteur et indique la quantité d’eau traitée, lui aussi contrôle la sécurité, car c'est lui qui informe d'un problème, par exemple trop grand débit en cas de fuite.

La bouteille et le boîtier sont raccordés au système d'eau, après le module hydraulique et en amont de la distribution de l'eau. La bouteille injecte du CO2 dans l'eau, qui est ensuite distribuée aux appareils ménagers et autres installations, comme la chaudière, la douche, le ballon d'eau chaude, les toilettes... Le tartre est détruit immédiatement et ne peut donc pas s'incruster.

Ce système s'adapte au neuf, aux logements en construction, de même qu'à l'ancien en rénovation, mais aussi à l'habitat individuel et au collectif. Adapté à d'anciennes canalisations, il joue un rôle curatif.

 

Schema Ecobulles injection CO2 dans l'eau

 

 

Entretien et remplacement des bouteilles

 

Une bouteille de 10kg de CO2 de qualité alimentaire peut traiter entre 120 et 150 m3 d'eau, ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne d’une famille de 4 personnes en maison. Cette consommation varie en fonction de la dureté de l'eau et du nombres d'utilisateurs. En logement collectif, une bouteille de 25kg convient.
Chaque année, lorsqu'elle est vide, on fait appel à son installateur pour qu'il vienne en mettre une nouvelle. La bouteille de gaz coûte environ 70 €.
Une fois installés, le boîtier de contrôle et le module hydraulique ne demandent pas d'entretien.

 

 

Ecologique et économique

 

L'eau, débarrassée du tartre peut être bue, d'autant plus que ce système préserve sa minéralité. Comme évoqué, le CO2 transforme le tartre en bicarbonates de calcium et en magnésium. Ces derniers n'altèrent pas la qualité de l'eau et sont bons pour la digestion. Ils sont présents dans les eaux pétillantes, bien connues des thermalistes.

Détruit en amont, le tartre ne se dépose pas dans le ballon d'eau chaude, la chaudière, ni dans les appareils ménagers, comme le lave-linge ou le lave-vaisselle.

Ce procédé est également respectueux de l'environnement. D'une part, il utilise du CO2 recyclé, car recueilli par captation. Toute l'eau traitée est utile, aucun millilitre n'est gaspillé. Ce système est très peu consommateur d'électricité (moins de 0,2 kWh par an). Pour la toilette et le nettoyage, on consomme moins de produits de nettoyage, d'assouplissant, de savon et de shampoing. Ces produits sont en outre plus faciles à rincer.

 

 

En savoir plus

 

Ecobulles® Millénium
Le procédé a obtenu l’Attestation de conformité sanitaire (ACS), qui est délivrée par un laboratoire habilité par le Ministère chargé de la Santé.
Boîtier de contrôle ou module électrique : L30 cm x H20 cm x P10 cm
Module hydraulique : L35 cm
Module Gaz : La bouteille mesure 70cm de haut et a un Ø21cm
Le budget est d’environ 2 500 € pour le matériel, l’installation, la mise en service du procédé et la consommation de gaz (pour la 1ère année).

www.ecobulles.com

 


Ecobulles® a un réseau de 22 distributeurs-installateurs partenaires indépendants sur 45 départements.
Le procédé est aussi vendu sous l'appellation Eau’ptimal par Multibéton. Son réseau est implanté avec 340 partenaires installateurs bien répartis sur le territoire.

 

Marie-Caroline Loriquet, 04/11/11

Recommander cet article
Imprimer cet article

Souhaitez-vous être contacté par un professionnel certifié et effectuer un devis travaux gratuitement ?

Consultez tous les articles

Un système de douche qui recycle l’eau pour d’importantes économies

Parce que l’eau est une ressource précieuse, Batirenover présente un système de douche qui traite et récupère l’eau par un receveur pour la renvoyer dans la pomme. Une commande électronique centralisée remplace les robinets et permet un...  Lire la suite


Un joint de silicone …noir !

Couleur tendance du moment, le noir investit chaque recoin de la maison, jusque dans les joints en silicone. Incontournable pour parfaire le décor d'une salle de bains par exemple.  Lire la suite


Un habillage universel et astucieux pour bâti-supports

Que mettre sur un bâti-support pour le dissimuler et l’aménager ? Batirenover propose un habillage astucieux et décoratif, décliné en neuf coloris et qui offre une possibilité de rangement. Découverte.  Lire la suite


Un détecteur de fuites pour surveiller sa consommation d’eau

Chasse d’eau qui coule, robinet mal réglé ou rupture de canalisation, ce détecteur de fuites vous avertit et coupe si besoin l’alimentation générale. Un équipement malin pour gérer ses installations en toute sérénité.  Lire la suite


Remplacer sa chasse d’eau par une plaque de déclenchement

Sa surface en verre évoque les tablettes numériques et les smartphones, la grande différence est qu’on ne la touche pas ! Batirenover présente une plaque de déclenchement qui a toutes les qualités pour remplacer la chasse d’eau....  Lire la suite


Voir tous les articles

Inscription à la newsletter

Cette semaine, gros plan sur

Cheminée Renzofocus

Cheminée Renzofocus

Cheminées FOCUS

Cheminée au foyer fermé, centrale ou murale, fixe ou pivotante... Lire la suite

Le produit du mois

Le prêt Personnel Domofinance

Le prêt Personnel Domofinance

DOMOFINANCE

C'est une solution de financement à taux... Lire la suite

La sélection Batirenover

On a rencontré pour vous

La sélection d'actus

Recherche express
Recherche par famille de produits